Les parlementaires du PPS condamnent la décision américaine

Les parlementaires du Parti du progrès et du socialisme (PPS), profondément blessés à l’instar de l’ensemble du peuple marocain par la décision américaine de considérer Al Qods comme capitale de l’entité sioniste, réaffirment leur totale solidarité avec le peuple palestinien dans sa lutte pour recouvrer l’ensemble de ses droits dont celui d’établir son Etat indépendant et condamnent fermement la décision du président américain tout en appelant à l’unification des rangs du peuple palestinien et des pays arabes et islamiques et à la mobilisation de toutes les forces éprises de paix dans le monde pour faire respecter les droits inaliénables du peuple palestinien et préserver le statut spécial de la ville d’Al Qods, a affirmé le Conseiller Abdellatif Ouammou, qui intervenait lundi 11 décembre lors de la séance parlementaire conjointe des deux chambres consacrée à Al Qods au nom des parlementaires de son parti.

La décision annoncée par le président américain Donald Trump est injuste et fait fi des résolutions de l’assemblée générale de l’ONU et du Conseil de sécurité relatives au statut final d’Al Qods. Elle attente aux  sentiments de l’ensemble des peuples épris de paix dont le peuple marocain, sorti dimanche 10 décembre dans une manifestation monstre à Rabat pour crier très haut sa colère et dénoncer le comportement arrogant et condamnable de l’Administration américaine de considérer Al Qods comme capitale de l’entité sioniste et d’y transférer l’ambassade US, a-t-il dit.

Selon le parlementaire, l’annonce d’une telle décision américaine s’inscrit dans le cadre de la mise en application du plan sioniste, lancé il y a cent ans par la déclaration de Balfour, visant à réaliser le grand Israël sur les ruines et tombes du peuple palestinien résistant, a-t-il dit. En agissant de la sorte, le président américain administre la preuve que les Etats Unis ne sont nullement disposés à respecter leurs engagements envers les pays de la région, dont en premier lieu le droit du peuple palestinien à disposer de son Etat indépendant. Par une telle décision, l’Administration américaine veut enterrer une fois pour toutes la solution à deux Etats dans la région, telle que prévue depuis 1948 par l’Assemblée générale de l’ONU. Le but recherché est de conforter l’occupation israélienne dans sa politique expansionniste et d’humilier non seulement les Palestiniens, mais également l’ensemble du monde arabe et des musulmans partout où ils se trouvent et partant toutes les forces et peuples épris de paix. C’est un déni contre l’histoire, la culture, les valeurs communes et une atteinte criarde au statut spécial d’Al Qods Al Charif, a expliqué Me Ouammou.

Qualifiant la décision unilatérale américaine de comportement irresponsable, arrogant et dictatorial, le Conseiller a expliqué que cela n’est qu’une nouvelle étape du plan impérialiste en cours dans la région, depuis l’invasion de l’Irak du temps de George Bush le fils, qui avait lancé le projet US du Grand Moyen Orient, mené par les Etats unis sous la bannière sioniste.

En se comportant de la sorte, les Etats unis assument entièrement la responsabilité d’avoir conduit à la destruction de l’Irak et de son patrimoine civilisationnel sans oublier les guerres qui dévastent toujours les autres pays de la région dont la Syrie, le Yémen, la Libye, etc…

Et pourtant, les responsables de ces crimes restent impunis dans le mépris total de la justice et des droits humains, s’est il exclamé!

C’est donc dans ce cadre que se situe la décision explosive de l’actuel président américain dans le but de réorienter le conflit dans la région vers une confrontation  des religions dans l’espoir de faire oublier les droits inaliénables du peuple palestinien, a-t-il affirmé.

Tous les Marocains se doivent de défendre fermement leur droit historique sur Al Qods. La présidence marocaine du Comité Al Qods n’est pas fortuite, elle constitue la consécration d’un engagement historique envers la position et la place de cette ville dans le cœur et la mémoire de l’ensemble des Marocains, a-t-il martelé.

En tant que parlementaires, l’on ne peut enfin que condamner fortement la décision annoncée par le président américain tout en renouvelant notre soutien au message royal adressé au Secrétaire général de l’ONU et au président américain, appelant ce dernier à revenir sur sa décision inique et à œuvrer pour parvenir à une solution juste et globale de la question palestinienne, a-t-il ajouté.

Il a également salué tous les pays qui rejettent la décision du président Trump en la considérant comme étant une menace du processus de paix dans la région et est de nature à déboucher sur l’instabilité, l’anarchie et davantage d’extrémisme.

Il a également rendu hommage à la position exprimée par le peuple marocain, sorti en masses dimanche dernier et avec la participation de toutes ses composantes dont les Juifs marocains, manifester contre la décision américaine, dénoncer l’annonce du président Trump et réaffirmer sa solidarité inconditionnelle avec la lutte du peuple palestinien jusqu’à la libération de ses territoires et la préservation du statut d’Al Qods, capitale de l’Etat indépendant de Palestine.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top