Toshack revient au WAC

Avec un poste de manager général en attendant l’arrivée d’un coach roumain

L’entraineur gallois, John Benjamin Toshack, est de retour au Maroc. Le technicien revient au Wydad de Casablanca qu’il a dirigé récemment entre 2014 et 2016 avant de le quitter suite à l’élimination en demi-finale de la Ligue des champions d’Afrique.

John Benjamin Toshack a été sollicité par le WAC et il a vite accepté l’offre en cet été 2019. Toshack qui avait remis l’équipe sur les rails du sacre en remportant le titre de la Botola en 2015 et de vice-champion en 2016 avant de partir suite à l’élimination au dernier carré de la Ligue des Champions par le Zamalek, revient aujourd’hui pour une seconde expérience au championnat du Maroc. Mais seulement pour occuper un nouveau poste au sein de la formation des Rouges, celui de manager général. La nouvelle mission de Toshack (70 ans)  résidera dans la responsabilité à la tête des jeunes du club, toutes catégories confondues. Cela en plus de l’équipe A où il va accompagner le prochain nouvel entraîneur dont le nom ‘a pas encore été dévoilé.

Le WAC qui a commencé les préparatifs de la nouvelle saison au début de juillet courant évolue toujours sans entraineur après le retour en Tunisie de Fawzi Benarti qui a opté pour l’Étoile du Sahel.

C’est l’ancien joueur sénégalais du WAC, Moussa N’Daw, qui assure l’intérim en attendant l’atterrissage du nouvel entraineur. Au début, on parlait de l’Egyptien, Houssam Hassan, puis de l’Espagnol Juan Antion Garrido, ancien coach du Raja.

Mais aujourd’hui, certaines sources proches du club avancent le nom d’un autre technicien, le Roumain Mircea Rednic, qui serait le plus proche de prendre les destinées du club.

Pour Toshack et en sa qualité de manager général, il devra jouer un rôle important dans la nomination de ce nouveau coach venant de l’Est européen.

La première mission de Mircea Rednic (57 ans) serait donc de remonter le moral des Rouges qui attendent toujours le verdict du TAS pour confirmer la décision de la CAF de faire rejouer la finale «retour» la Ligue des Champions contre l’Espérance Tunis. Cette finale, rappelle-t-on, n’a pas connu sa fin réglementaire en s’arrêtant au bout d’une heure de jeu pour cause du mauvais arbitrage et de la VAR non utilisée pour s’assurer du but de l’égalisation du WAC qui était mené au score (1-0) au stade Radès après le match «aller» sanctionné d’un nul (1-1) à Rabat.

Le WAC semble donc prêt à parapher un contrat avec son nouvel coach roumain qui serait à sa première expérience au Maroc mais au en Afrique. Rednic qui avait coaché plusieurs équipes en Roumanie et en Belgique a également deux expériences en Arabie Saoudite.

Avec le WAC, il sera appelé à le mener vers la défense de son titre de la Botola tout en entrant dans une nouvelle expérience en compétitions africaine et arabe.

Mission à réussir, et par lui et par Toshack, le nouveau manager général des Rouges…

Rochdi Ben M’hammed

Related posts

*

*

Top