Trail international d’Agadir: Un bel événement à maintes dimensions

Sous le soleil clément de l’été, la capitale du Souss abrite la seconde manche du Trail international 2019 d’Agadir, le dimanche 30 juin courant.

A la veille de cet événement sportif de qualité, les préparatifs vont tambours battants, sous la houlette de l’association Souss sport pour tous, structure initiatrice de cette manifestation d’envergure. Appuyés par nombre d’instances élues de la région et de sponsors privés, les organisateurs tentent de mettre les bouchées doubles pour relever encore davantage, cette prestation multiforme de la ville. En fait, à quelques jours de cet événement tant attendu, ces jeunes initiateurs de cette activité d’envergure aspirent de faire courir plus de 2000 compétiteurs en deux parcours, 10 km pour les amateurs et 17 km pour les professionnels.

En quête de la notoriété de la course ouverte à tout le monde, ils projettent à mettre en valeur les aptitudes naturelles dont les ressources ne sont pas un secret pour personne. En raison de la vocation du tourisme qui caractérise l’une des stations balnéaires prisées du royaume, le credo du tourisme est fortement mis en avant dans cette action sportive qui draine aussi bien les concurrents du bercail que les visiteurs de tous bords, en particulier ceux et celles d’Europe et d’Afrique. Il est bien évident qu’en ces moments de vaches maigres, le secteur des voyages est nécessiteux de coups de pouce de toutes les parties d’où qu’elles émanent. La conjugaison des efforts, si infimes soient-elles serait de nature à mettre le grain à moudre pour parvenir au rehaussement de la destination.

A quelques jours de cette grande messe multidimensionnelle, ces jeunes mordus de l’essor ont jugé bon de faire appel à la presse, toutes tendances confondues, en vue de jeter l’éclairage sur tous les volets de ce rassemblement estival qui aura lieu ce dimanche sur le fameux site patrimonial d’Agadir Oufella. Dès ce samedi, à la place Al Wahda sur la promenade exquise de la ville, seront entamées les inscriptions pour prendre part à cette randonnée dominicale où la convivialité et la réjouissance seront de mise. «Vous savez, la course est avant tout destinée pas uniquement aux coureurs, mais également et surtout les foules qui viennent assister, d’autant plus que les étudiants seront de la fête, en grand nombre !», disait Dr Omar Halli, président de l’université Ibn Zohr et président honorifique de l’édition, tout encore fort auréolé des récents acquis éclatants relatifs à la ratification en bulletin officiel de pas moins de quatre nouvelles structures universitaires dans son immense «empire» sudiste.

Sur le même ordre d’idées, Andallah Ait Ouassaa, président de l’association a mis en exergue les phases de préparation tout en signalant que, cette année, l’effort est particulièrement porté sur la participation locale, sans pour autant omettre l’implication des internationaux qui, il faut bien le reconnaître, meublent en renommée certaine le menu sportive proposé. Pour sa part, Aziz Bougra, directeur technique du circuit, n’a pas non plus hésité d’expliquer la délicatesse de l’itinéraire, tout en tenant en compte des règles spécifiques et des normes universelles qui entourent  cette épreuve qui, sans doute, attirerait beaucoup de monde. Il est donc attendu que ces courses soient étoffées par l’adhésion des athlètes de haute facture, mais aussi des fans qui cherchent le plaisir et le partage en ces moments agréables.

 Enfin, de son côté, Rachida Khandou, responsable des relations publiques et communication, en réelle abeille de ruche pour cet affairement laborieux, n’a pas manqué de donner à cet événement tout l’éclat escompté, en réunissant ce beau monde lors de cette conférence de presse et apportant toute l’assistance nécessaire aux médias présents, avec  raffinement, sourire et disponibilité hors pair. Ces épreuves au terme desquelles des prix seront décernés aux cinq premiers vainqueurs, hommes et dames, serait, à coup sûr, un  préambule des menus programmatiques aussi bien multiples que divers de la capitale du Souss, en ce début de la saison estivale. Une occasion pour les jeunes d’Agadir, plus spécialement les étudiants dont l’université tient à primer les deux premiers gagnants de chaque sexe, de se divertir et de communier.

Saoudi El Amalki

Related posts

*

*

Top