WAC, Raja, HUSA et RSB évoluent à l’extérieur ce week-end

C’est parti pour les clubs marocains engagés cette saison en compétitions africaines, le Wydad et le Raja de Casablanca en ligue des Champions, le Hassania d’Agadir et la Renaissance Sportive de Berkane en Coupe de la CAF.

Les quatre représentants du Maroc évoluent tous loin de leurs bases. Dans ce Cap menant à la phase de poules en Ligue des champions, le WAC dispute son match «aller» en Mauritanie devant son homologue de Nouadhibou, ce dimanche à 18h00 et le Raja se rend en Egypte pour rencontrer Annasr Libyen de Benghazi, également dimanche (15h00). En Coupe de la CAF, la RSB et le HUSA évoluent, samedi, respectivement dans le fief du club ghanéen d’Ashanti Gold (16h00) et devant Al Ittihad Tripoli qui reçoit ses matches en Tunisie (17h00).

Pratiquement les mêmes clubs de la précédente saison sont toujours là avec seulement le Raja de Casablanca qui retrouve la Champions League après s’être privé de la défense de son titre de la Coupe de la CAF en se contentant de la phase de poule. Le Raja qui a terminé en seconde place de la Botola accompagnera son voisin, le Wydad, champion du Maroc et malheureux finaliste de l’édition écoulée face à l’Espérance de Tunis qui a finalement remporté un titre des plus houleux suite à un feuilleton que tout le monde connait.

Le WAC qui a, parait-il, subi la loi de l’EST seulement sur tapis vert puisque, sur terrain, la finale «retour» n’a pas connu sa fin réglementaire en s’arrêtant au bout d’une heure de jeu pour cause d’un arbitrage défaillant et la non validation but d’égalisateur jugé valable des Wydadis au moment où moment les Espérantistes menaient au score par (1-0). Le WAC qui a exigé le recours à la VAR en panne a payé cher sa position de ne pas poursuivre le match sans avoir gain de cause… et finalement après plus de 2 mois entre les décisions de la CAF, le TAS puis le retour aux organes compétents de ladite instance africaine qui a tranché dans affaire bizarre déclarant ainsi l’EST vainqueur dans l’ensemble des deux finales après celle de l’ « aller » terminée sur le score de (1-1) à Rabat.

C’est un coup dur pour le WAC qui n’a pas démérité. Mais ce n’est surtout pas la fin du monde. Ce n’est également pas la première fois ou la dernière fois qu’un club perd un titre à cause des dérapages de l’arbitrage.

Les Rouges doivent ainsi tourner cette page et en commencer une autre. Cela dans l’espoir de se concentrer sur l’avenir qui reste toujours prometteur…

De son côté, le Raja qui vient de retrouver la Champion’s League après une absence de pas moins de 5 années, devra confirmer sa belle entame, cette saison, en dominant le club gambien de Brikama United (3-3 en aller et 4-0 au retour à Casablanca). Aussi, le Raja souhaite retrouver son image de marque en étant le club marocain le plus titré à l’échelon africain avec notamment 3 trophées en Ligue des Champions, 2 en coupe de la CAF et autant de sacres en supercoupe…

En Coupe de la CAF, le Hassania d’Agadir et la Renaissance sportive de Berkane qui ont eu la distinction d’arriver respectivement en demi-finales et en finale avant d’être battus par un même adversaire, le Zamalek d’Egypte, vont renouveler leur participation dans l’espoir de réaliser encore mieux… Il s’agit là d’un nouveau défi pour les clubs soussi et rifain qui sont à la recherche de leur  premier sacre en Afrique.

Souhaitons-le bonne chance ainsi qu’au WAC et au Raja afin de replacer le football marocain sur les bons rails et de réaliser ce que nos différentes sélections nationales n’ont pu réaliser à l’échelon continental à l’image de l’équipe olympique qui venait être éliminée de la CAN (U23) après l’autre déception des Lions de l’Atlas qui ont fait de même en quittant tôt la CAN 2019 des grands.

Encore une fois, nos clubs marocains sont appelés à sauter vers le plus haut en attendant que les Lions ne rebondissent à la prochaine CAN en 2021 et le Mondial en 2022 alors qu’entre temps l’équipe nationale des joueurs locaux devra réussi sa double confrontation contre l’Algérie en septembre et octobre prochain en vu de la qualification pour le CHAN 2020 et la défense du titre remporté en 2018…

Que les portes soient grandement ouvertes pour le football marocain aux  prochaines échéances internationales…

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top