El Otmani : «Les réalisations dans le domaine social ont contribué à soutenir les groupes vulnérables»

Disparités sociales et spatiales

Les réalisations du Maroc dans le domaine social ont contribué de manière tangible à soutenir les groupes vulnérables et à réduire les disparités spatiales et sociales, a affirmé le chef du gouvernement, M. Saad Dine El Otmani, soulignant la détermination du gouvernement à poursuivre ses efforts dans ce domaine, à faire face aux défis restants et à répondre aux besoins et attentes légitimes.

El Otmani a ajouté, dans un document publié sur le site officiel du département du chef du gouvernement, que l’exécutif a accordé une grande attention au chantier social, dans lequel le Maroc s’est engagé depuis des années sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI, ajoutant qu’à cet effet, le gouvernement s’est employé à renforcer et à développer les divers programmes d’assistance sociale, à améliorer la gouvernance et l’efficacité de ces programmes, à lancer le chantier de réforme du système de ciblage, à diversifier et étendre les mécanismes de soutien aux groupes vulnérables, à étendre la couverture sanitaire de base et les systèmes de retraite, et à développer un système de compensation pour perte d’emploi.

Le chef du gouvernement a noté que ces projets de réformes et ces mécanismes sociaux ont abouti à des résultats tangibles, soulignant que « cela n’aurait pu être réalisé sans le Haut soutien et la Haute sollicitude de SM le Roi, et les efforts concertés de toutes les institutions et tous les acteurs ».

Dans ce contexte, El Otmani, ajoute le document, a exprimé sa fierté de la « révolution sociale » que SM le Roi a lancée en appelant à une protection sociale pour tous les Marocains dans les cinq prochaines années, ce qui s’est traduit par le projet de loi-cadre relatif à la protection sociale approuvé par le Conseil des ministres en février 2021, puis adopté à l’unanimité par le parlement en mars 2021, reflétant ainsi la mobilisation et l’unité nationale habituelles à l’égard des grandes questions.

El Otmani a estimé que la généralisation de la couverture sociale, en tant que chantier national d’envergure, permettra de fortement stimuler le chantier social, notant que le gouvernement a poursuivi l’appui au régime d’assistance médicale (RAMED) tout en initiant sa réforme, et en mettant en place un système de couverture médicale destinée aux étudiants.

Le gouvernement à aussi entamé l’élargissement effectif de la couverture sociale pour toucher, pour la première fois, les professionnels et les travailleurs indépendants et les non-salariés, portant le taux de couverture à 69% de la population en 2019, contre 52% en 2015 et 35% en 2012, a-t-il ajouté. Le document a relevé que le gouvernement a également lancé, conformément aux Hautes Orientations Royales, la deuxième phase de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) (2019-2023), avec un budget global de 18 milliards de dirhams, outre l’augmentation du budget du fonds d’appui à la cohésion sociale de 2,9 milliards de dirhams en 2017 à 4,7 en 2020, ce qui a permis de développer des programmes et des mécanismes d’appui au profit des catégories vulnérables.

El Otmani a, par ailleurs, fait remarquer que l’aide directe destinée aux veuves ayant la garde des leurs enfants orphelins a été renforcée, passant d’un total de 72.000 bénéficiaires et 140.000 orphelins en 2017, à près de 107.000 veuves et 181.000 orphelins en 2020, en plus de la consolidation d’un nombre de programmes d’appui aux personnes en situation de handicap, et l’organisation à leur profit, pour la première fois, de concours communs pour accéder à la fonction publique, avec le recrutement, entre 2019 et 2021, de 650 personnes, en plus de leur participation à d’autres concours de recrutement.

Le document conclut que le gouvernement à généralisé en 2018 le programme « Tayssir » de soutien à la scolarisation, portant le nombre des bénéficiaires d’environ 800.000 en 2016 à 2,5 millions en 2020.

Related posts

*

*

Top