18 FICAM®: L’Espagne à l’honneur

Et de 18 pour le FICAM®. En effet, la ville de Meknès s’apprête à recevoir  les festivaliers et les amoureux du cinéma d’animation pour nouvelle édition pleine de surprises. Evénement cinématographique très attendu, la 18ème édition du FICAM®  organisée par la Fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français de Meknès aura lieu du vendredi 22 au mercredi 27 mars 2019.

Fidèle à sa ligne éditoriale, le festival a fait, au fil des années,  de la ville ismaélite,  la capitale du cinéma d’animation en attirant lus de 30 000 passionnés issus de toutes les catégories d’âge et de couches sociales.  Ainsi, le festival mise sur le volet  pédagogique en s’ouvrant les écoles et les établissements scolaires. En détails, ce sont plus de 7500 écoliers, près de 8 000 spectateurs du grand public et 200 étudiants prennent part à cet événement et y participent à la formation.

Un festival doit s’ouvrir sur la ville, mais aussi sur d’autres horizons cinématographiques plus vastes et variés. Cette année, le regard sera tourné à l’autre rive de la méditerranée, plus précisément à l’Espagne. Dans cette optique, un focus sera consacré au cinéma d’animation espagnol. Pour ce faire, trois figures emblématiques du cinéma d’animation espagnol dont Alberto Vazquez, qui a marqué les esprits par son long-métrage Psiconautas, Carolina Lopez, directrice du Festival International de Cinéma d’Animation de Catalogne (ANIMAC) et Emilio de la Rosa, producteur et réalisateur de films d’animation honorent le FICAM, expliquent les organisateurs de l’événement.

Pour cette 18ème édition, une programmation colorée, riche et variée sera servie, comme à l’accoutumée,  au public fidèle du FICAM. Au menu, des projections, des échanges, des  tables rondes, Work in progress, Master-Class, conférences et ateliers de formation pour les élèves et les étudiants.

Le festival a gardé, depuis toujours d’ailleurs, son aspect convivial et son sens de partage entre le  public et les invités du festival. Une occasion de plus pour  découvrir de près  les chefs d’œuvre du cinéma d’animation et ses figures de proue.

Dans le jardin de l’Institut français, et dans le cadre du  Pique-nique deux projections seront programmés à savoir  «Asterix – Le secret de la potion magique », en présence de Louis Clichy, réalisateur et «Dilili à Paris, César du meilleur long-métrage d’animation 2019» en présence de Michel Ocelot.

Le FICAM se déroula dans de différents lieux de la ville à savoir l’Institut français de Meknès (Projections scolaires, projections grand public, tables rondes, ateliers de formation…), le théâtre Mohammed El Mennouni (Projections scolaires, projections grand public), le conservatoire Municipal de Musique et de Danse (Les Cartes Blanches), le centre Interculturel Foundouk El Henna (Ciné Médina).

La partie des hommages sera l’un des moments forts du festival. Le FICAM rendra hommage cette année à l’illustrateur Américain, Peter de Sève, au producteur français, pour l’ensemble de sa carrière, Didier Brunner et  au réalisateur néerlandais de Père et Fille, Oscar du meilleur court-métrage d’animation en 2001, Président du Jury du Court Compèt, Michael Dudok de Wit.

Pour ce qui est des projetions 6 films en compétition seront  tous en avant-première. Que des nouveautés qui seront projetées sur les grands écrans entre autres les films «Funan» qui sera projeté en présence de Denis Do, réalisateur et Sébastien Onomo, producteur, le film «Mango» en présence de Trevor Hardy, réalisateur et Neil James, producteur, le film «Okko et les fantômes» en présence de Kitarô Kôsaka, réalisateur et Masahiro Saitô, producteur, le film «Tito et les oiseaux» en présence de Gustavo Steinberg, réalisateur ,le film «Pachamama» en présence de Juan Antin, réalisateur et Didier Brunner, producteur et le film «Happiness road».

Le court métrage ne sera pas en reste de la programmation. Une bonne sélection des courts métrages sera projetée pour le bonheur  des festivaliers.  CÉSARS 2019

En outre, le festival ne sera pas enfermer dans la ville de Meknès. D’autres villes marocaines abriteront pendant 20 jours des ciné-concerts, un programme de courts et de longs-métrages, et des rencontres avec des professionnels dans les différents instituts français.

Mohamed Nait Youssef

*

*

Top