2012: les Lions reviennent, mais seulement pour un tour

Le Maroc s’apprête à assurer sa 17e participation en Coupe d’Afrique des Nations à l’occasion de la 32e édition de la CAN 2019 prévue en Egypte en été prochain. Cap sur les participations du Maroc à travers l’histoire, depuis la création de la CAN en 1957.

Les Lions de l’Atlas ont retrouvé la phase finale de la CAN 2012 après avoir joué seulement le tour préliminaire de l’édition 2010 combinée et menant au Mondial de cette année. Le Maroc, qui avait terminé bon dernier dans son groupe, allait se ressaisir pour assurer sa 14e participation lors de la CAN 2012 conjointement organisée par le Gabon et la Guinée Equatoriale. C’était la deuxième fois qu’une phase finale de la CAN était organisée par deux pays, après le Ghana avec le Nigeria en 2000.

Pour retrouver la CAN 2012, l’équipe nationale, une des 44 sélections en lice, était placée dans un groupe qu’elle a dominé avec 3 victoires, respectivement contre l’Algérie (4-0 en aller à Marrakech), la Tanzanie doublement battue (3-1 en aller et 1-0 au retour). Le Maroc a concédé également deux nuls, respectivement contre la République Centrafricaine (0-0 en aller et au retour) ainsi qu’une défaite en Algérie (1-0). Ce qui lui avait assuré une qualification un petit peu à l’aise en terminant premier de son groupe avec 11 points, devançant la R. Centrafricaine et l’Algérie (ex-aequo avec 8 pts chacune) alors que la Tanzanie fermait la marche (5 pts).

Dans l’espoir de réaliser de bons résultats, l’équipe nationale prise en charge par un nouvel entraineur, le Belge Eric Gerets, préparait sa CAN avec un stage de concentration en Espagne. Gerets qui était dans sa première expérience à la tête d’une sélection nationale et même dans une compétition africaine, avait fait le choix d’une équipe suisse, Grasshopper Zurich, pour tester ses joueurs. Les Lions avaient terminé cette rencontre amicale sur une victoire de 3 buts à 1, grâce à un triplé de Youssouf Hadji. Mais ledit succès n’a pas reflété l’image réelle des Lions qui allaient rater complètement le coche lors des choses sérieuses en phase finale de la CAN.

Placés dans un groupe plus moins facile, nos Lions n’avaient pas pu émerger du lot. En commençant par une défaite face à la Tunisie (2-1, but de Hocine Kharja), l’équipe nationale allait subir le même sort devant le Gabon (3-2, encore une fois Kharja auteur d’un doublé) avant de sauver l’honneur en s’imposant au détriment du Niger sur un petit score de (1-0). Mais le but victorieux, cette fois de Younes Belhanda, était tellement insuffisant pour qualifier les Lions qui ont terminé en 3e place avec 3 points derrière la Tunisie (6 pts) qui a accompagné au second tour le Gabon, leader du groupe (9 pts).

Au classement général, le Maroc avait terminé en 12e place devant quatre pays qui n’étaient pas moins chanceux : le Sénégal, Burkina Faso, Niger et Botswana alors que les 3 autres pays se contentant du premier tour étaient la Guinée (9e) qui avait dévancé la Libye et l’Angola.

Aux quarts de finale, le Gabon a rendu le tablier après sa défaite face au Mali suite aux tirs au but (5-4, 1-1 au temps réglementaire et des prolongations). La Tunisie a subi le même sort en s’inclinant face au Ghana (2-1 après les prolongations). Par contre, la Côte d’Ivoire et la Zambie ont assuré la qualification, respectivement face à la Guinée Equatoriale et le Soudan battus sur le même score de (3-0).

En demi-finale, la Zambie et la Côte d’Ivoire ont battu respectivement le Ghana et le Mali sur le même score de (1-0).

Le match de classement est revenu au Mali qui a dominé le Ghana (2-0) pour compléter le podium.

Le sacre final est revenu à la Zambie au détriment de la Côte d’Ivoire grâce aux tirs au but (8-7 après le 0-0 du temps réglementaire et des prolongations).

A signaler enfin que la Zambie avait remporté le titre en compagnie du sélectionneur français, Hervé Renard, qui venait à cette occasion de décrocher son premier sacre africain avant de récidiver avec la Côte d’Ivoire championne de la CAN 2015… pour retrouver, par la suite, le Maroc avec lequel il avait atteint les quarts de finale brisant ainsi l’handicap des Lions de jouer seulement le premier tour. Hervé Renard qui continue toujours à la tête des Lions de l’Atlas rêve d’un 3e sacre en CAN 2019, l’été prochain en Egypte.

Mais avant d‘aborder le rendez-vous des Pharaons, continuons avec le parcours des Lions qui sont parvenus à la 15e participation en CAN 2013 en Afrique du Sud où le Maroc allait connaitre le même sort, en jouant seulement le premier tour et en faisant ses valises, encore une fois…

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top