Amazigh articles

Le parcours militant de l’amazighité!

Le parcours militant de l’amazighité!

Le projet de lois organiques de la langue Amazigh continue toujours à moisir dans les tiroirs de la primature. Il est parmi les plus rares à connaître le même sort de l’actuel mandat et son précédent. Depuis son officialisation dans le texte suprême, en 1911, l’Amazighité traîne un boulet de fer dont le «panarabisme» hostile

«Les Chants de la Tassaout»: Un périple poétique dans le temps et l’espace

Mostafa Oumkhoun Force est de constater que ces dernières années, diverses études anthropologiques et littéraires ont été consacrées à la question de la femme amazighe ; cette dernière a, depuis belle lurette, pris en charge  les différentes corvées avec audace, bravoure et sens du sacrifice suprême. A ce propos, légion sont ceux qui s’en sont inspirés

Femmes dans la culture, l’identité et mémoires amazighes en débat à Khouribga

Un événement culturel et artistique à ne pas manquer ! «Femmes, culture entre identité et mémoire Amazigh. L’art comme vecteur de transmission»  est le thème d’une conférence-débat  qui aura lieu à la médiatique de Khouribga le vendredi 5 avril. Cet événement culturel et artistique d’envergure  verra la participation d’une pléiade d’artistes et  de chercheurs marocains

Younes Chaabi: «Les MOOCs jouent un rôle important dans l’apprentissage de l’amazigh»

Propos recueillis par Mohamed Nait Youssef Aujourd’hui, les Formations à distance (FD), les Technologies de l’information et de la communication (TIC) et les MOOCs jouent un rôle majeur  dans le développement des  pratiques pédagogiques et le domaine de l’enseignement des langues. Al bayane : De prime abord, qui est  Younes Chaabi? Younes Chaabi : Je suis titulaire

Le printemps marque le début d’une conscience culturelle

Aissa Jabbour, chercheur Tamazight en tant que langue de «Tamazgha» ou ce qu’on appelle habituellement Maghreb, a connu, à travers l’Histoire, des contacts avec d’autres langues, cultures et civilisations. L’espace de cette langue authentique a été ravagé par diverses colonisations. Cependant et grâce à la résistance de ses locuteurs parmi le peuple amazigh, elle a

Le tatouage berbère : une écriture sur le corps

Tagezzayt vient de verbe «gezy» qui veut dire tatouer, graver, mais aussi, il prend parfois le sens de «vacciner» dans le dialecte du Sud-est  marocain. On peut penser à l’exemple ; «Ad am gezigh ad tHlud Je te tatoue pour être belle», et l’exemple «Gezigh-d i urba ‘j ai vacciné mon fils», dans ce sens

Le Pain des Corbeaux, (Aghrum n Ihaqqarn) de Lhoussain Azergui

Aïcha Ouzine, née en 1968 à Aoufous, Maroc. Elle exerce à l’Institut Royal de la Culture Amazighe en tant qu’administrateur. Titulaire d’une licence en littérature française, Université Moulay Ismaïl-Meknès et d’un master en ‘Langue et Culture Amazighes’, Université Mohamed V-Rabat. Elle prépare son doctorat sur la l’écriture romanesque en amazighe et s’intéresse à la littérature

«Le livre amazigh marche bien, mais la distribution le bloque »

M’hamed Sallou, directeur du centre des études artistiques et des expériences littéraires et la production audiovisuelle à l’IRCAM, estime que le livre amazigh marche bien, mais il est mal distribué. Al Bayane : La distribution et la diffusion sont la bête noire du livre amazigh. Qu’en pensez-vous? M’hamed Sallou : Il y a le problème

Top