Amazigh articles

A la quête des origines amazighes des autochtones canariens

A la quête des origines amazighes des autochtones canariens

Tout au long de l’Histoire, plusieurs pays dans les quatre coins du monde ont souffert à maintes reprises de tentatives visant à réduire à néant ou camoufler leurs vraies identités. Ces tentatives, dans la quasi-totalité du temps, ont été vouées à l’échec à la faveur d’un fort attachement des autochtones à leur culture et terre

Les tambourinaires amazighs du Moyen- Atlas

Les tambourinaires  est  pluriel de : une ou un tambourinaire, dans le contexte du chant instrumentalisé et non pas dans le contexte de l’ ahidous. Ce métier ou passion, dans le sens propre du mot se traduit en tamazight par : Boualloune et en arabe par  Bnadri. A travers l’histoire de notre art, ce champ

Entretien avec Ahmed Boukouss, recteur de l’IRCAM

«Nous souhaitons que l’IRCAM garde toutes ses prérogatives» Propos recueillis par Mohamed Nait Youssef Les Marocaines et Marocains ont fêté le 30 juillet dernier le 20ème  anniversaire de l’intronisation de Mohammed VI. Un moment de grande portée historique pour arrêter  les grands chantiers, les avancées qui ont été réalisés, ainsi  que les défis qui  restent

Quel avenir pour l’IRCAM après le CNLCM?

Un pas important.  Les deux  projets de lois organiques  à savoir 26.16 et 04.16 ont été  adoptés  à l’unanimité, en seconde lecture,  le  jeudi 25 juillet dernier,  par la Commission de l’enseignement, de la culture et de la communication à la Chambre des représentants. Ces deux projets de loi organiques concernent notamment le projet de

De la splendeur des chikhate du Moyen- Atlas

Avant d’entamer ce texte, signalons que le vocable «cheikha», après son explication, s’écrira, dans tout le texte qui suivra, sous la forme de «chikha» conformément à sa prononciation en Tamazight ou en darija marocain. Les «cheikhate», terme générique pluriel de «cheikha» signifie: une femme qui maîtrise l’art du chant et/ou de la danse. Une cheikha

Hamzaoui Abdelmalek sort les maîtres de l’art de l’oubli

Le chercheur et écrivain Hamzaoui Abdelmalek vient de publier un nouveau livre sur les figures de proue de la chanson amazighe. «Les inoubliables» est l’intitulé de ce nouveau né qui  vient d’enrichir la bibliothèque marocaine. Le livre a été bien accueilli par les critiques et les férus de la musique amazighe. «Un ouvrage de référence

Les inoubliables: les maîtres de l’art Amazighe

Michael Peyron* En tant qu’arumi féru de poésie berbère, j’ai eu grand plaisir à avoir entre les mains le manuscrit «Les inoubliables : les maîtres du chant amazigh.(2016) d’Abdelmalek Hamzaoui1. Ce recueil traite des poètes amazighes d’une région du Maroc central longtemps connue sous le nom de Fazaz – équivalent en gros à la partie occidentale

La langue dans les médias audiovisuels publics

Le Réseau Amazigh Pour la Citoyenneté (Azetta Amazigh) pointe du doigt  dans un rapport présenté mardi 25 juin sur la présence de l’amazighe dans les médias audiovisuels publics. Une situation, lit on dans le rapport, qui  ne répond pas aux attentes des acteurs et des citoyens marocains. Azetta Amazigh s’est arrêté  en effet  dans ce

Top