Amazigh articles

«A travers la traduction l’amazighe sera diffusée à plus grand échelle»

«A travers la traduction l’amazighe sera diffusée à plus grand échelle»

Salima El Koulali est titulaire d’un Doctorat en Lettres et Sciences Humaines. Actuellement elle exerce comme chercheur à l’IRCAM, au centre de traduction. Elle maitrise l’espagnole, l’arabe, le français et bien sur sa langue maternelle amazighe. Très active, elle a participé à différents colloques et a, à son actif, plusieurs traduction d’œuvre littéraires vers l’amazighe.

Le Festival international du nouvel an amazigh change d’appellation!

C’est à  l’occasion du nouvel  an amazigh (2969) que  le Centre de la mémoire commune pour la démocratie et la paix (CMCDP) organise du 10 au 13  janvier prochain à  Meknès ,en collaboration avec la commune de la ville, le Ministère de la Culture et  de la Communication ainsi que les différents partenaires plusieurs activités

La salle du Conseil de Souk Lkhmis Dades baptisée Mohamed El Manouar

Par Moha Moukhlis Sur initiative du Réseau des Associations de Tinghir pour le Développement et la Démocratie, en collaboration avec le Conseil communal de Souk Lkhmis Dades et l’Alliance des Ecrivains Marocains Amazighes, un vibrant hommage a été rendu à Feu Mohamed El Manour, chercheur, écrivain et poète, ex-membre du Conseil d’administration de l’Institut Royal de

Mouloud Ou Hamouch n’est plus!

Une autre figure de la musique marocaine vient de s’en aller !  Mouloud Ou Hamouch a tiré sa révérence samedi 27 octobre, après un long combat contre la maladie. Il y a une semaine, on publiait sur nos colonnes un article sur son état de santé. Après avoir souffert en silence, il a quitté de la

Lois organiques relatives à l’amazigh: pourquoi attendre?

Le retard constaté au niveau de la promulgation de la loi organique relative à la mise en œuvre de l’officialisation de la langue amazighe ainsi que de la loi relative à la création du Conseil national des langues et de la culture marocaine est à imputer au pouvoir législatif et exécutif, embourbé dans des débats

«Ce retard a un sens politique et idéologique»

Propos recueillis par Mohamed Nait Youssef Pour Ahmed Boukous, recteur de l’Institut royal de la culture amazighe (IRCAM), le retard accusé en matière de promulgation des lois organiques relatives à l’amazigh « a un sens politique et idéologique ». Il estime d’ailleurs que «le rejet du choix de la graphie tifinaghe est, de l’avis de certains observateurs,

Officialisation de l’amazigh: «En attendant Godot» ?

L’officialisation de l’amazighe finira-t-elle par voir le bout du tunnel? Cela fait 8 ans que les lois organiques relatives à l’amazigh tardent à être promulguées. Aujourd’hui, les deux projets de lois organiques sont toujours bloqués en commission. Il s’agit en effet du projet de loi organique n°26-16 qui «définit les étapes de mise en œuvre

Débat sur la mise en œuvre de l’officialisation de l’amazighe à l’IRCAM

L’Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) a commémoré, du 15 au 19 octobre 2018, le 17e anniversaire du Discours Royal d’Ajdir et de la création de l’Institut. Les initiateurs de cet événement l’ont placé cette année sous le signe de «l’officialisation de la langue amazighe et les perspectives de son institutionnalisation». Un thème qui

Top