Contraintes et dysfonctionnements liés à la réhabilitation de l’espace urbain

Le ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fehri, a présidé, mercredi à Rabat, la première session du Conseil d’Administration (CA) de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine et la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine.

Cette session, qui s’est déroulée en présence de la Secrétaire d’Etat chargée de l’Habitat, Fatna El-K’Hiel, revêt une importance cruciale étant donné qu’elle va permettre la mise en place des structures organisationnelles de l’Agence et le démarrage de ses activités sur la base des moyens juridiques, humains et matériels nécessaires pour répondre aux attentes des acteurs, et notamment en ce qui concerne la réhabilitation des bâtiments menaçant ruine et l’organisation des opérations de rénovation urbaine, indique un communiqué du ministère.

S’exprimant à cette occasion, M. Fassi Fehri a souligné l’importance de la tenue de cette session pour déterminer les orientations et la stratégie de cette Agence et l’organisation des opérations de rénovation urbaine, mettant en avant les réalisations et les programmes du ministère qui ont contribué à l’amélioration des conditions de vie des citoyens et à l’accession à un logement décent. Dans ce sillage, il a évoqué les contraintes et les dysfonctionnements liés à la réhabilitation de l’espace urbain notamment dans les tissus anciens ainsi que l’apparition des bâtiments menaçant ruine à cause de la vétusté des constructions, du manque d’entretien et du non-respect de la réglementation en vigueur.

Le ministre a aussi mis l’accent sur les efforts consentis par le gouvernement concernant l’approbation de la Loi n°94-12 et son Décret d’application relative aux bâtiments menaçant ruine et à l’organisation des opérations de rénovation urbaine qui a défini les responsabilités de tous les intervenants concernés et mis en place des mesures institutionnelles pour éviter les dangers que représentent les bâtiments menaçant ruine et réhabiliter les tissus urbains.

Par la même occasion, M. Fassi Fehri a rappelé les missions de l’Agence qui portent, selon la Loi n°94-12, sur l’accompagnement technique et administratif des propriétaires des constructions et des Présidents des communes, ainsi que l’exécution des travaux aux frais des propriétaires ou du syndicat et d’autre part, son rôle prospectif en matière d’étude et de définition des stratégies relatives aux plans de rénovation urbaine et la supervision de l’exécution des programmes et projets urbains visant à la réhabilitation des tissus et à l’intervention sur les bâtiments menaçant ruine.

Un ensemble de décisions relatives au règlement intérieur de l’Agence, à au statut de son personnel, au projet d’organigramme, à son plan d’action et son projet de budget au titre de l’année 2019 ont été approuvé lors de cette session.

Ont pris part à cette session les membres du Conseil d’Administration de l’Agence fixés par la loi 94-12 et son décret d’application représentant les départements ministériels, les établissements publics, les collectivités territoriales et les chambres professionnelles.

Ont assisté, également, à ce conseil d’Administration le Président du Directoire du Groupe Al Omrane, les secrétaires généraux de l’Aménagement du Territoire National, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville ainsi que les responsables centraux du Ministère.

Related posts

*

*

Top