Doukkali veut faire de 2019 l’année de zéro RDV pour les opérations chirurgicales

Anas Doukkali, ministre de la santé, vient de lancer une réelle révolution dans le cadre du relèvement  de l’offre de santé, en lançant deux mesures d’aussi extrême importante. La première consiste à hisser le cadre des directeurs d’hôpitaux en chefs de service, en motivant davantage ces responsables, compte tenu du travail colossal qu’ils effectuent dans des conditions souvent contraignantes et délicates.

La seconde a trait aux patients, en particulier ceux dont les cas nécessitant des opérations chirurgicales. En effet, le ministre a annoncé, lors de la cérémonie de clôture du premier forum de «l’hôpital public du futur», vendredi dernier à Agadir, devant une assistance de plus de trois cents divers cadres du secteur, le plan «zéro rendez-vous».

Cette décision consiste alors à mobiliser les moyens et ressources financiers, logistiques et humains afin de mettre fin à ce phénomène de rendez-vous, allant parfois à plus de trois mois pour un malade attendant une opération souvent urgente qui n’admet pas aucun report. Il est à indiquer que cette rencontre de haute qualité de réflexion et concertation, organisée par le ministère de la santé, en collaboration avec l’Union européenne au Maroc, a connu un succès éclatant, de par l’imposante présence des experts aussi bien nationaux qu’étrangers et la pertinence et des analyse et  des recommandations.

En effet, au programme de cet événement, il a été deux journées particulièrement enrichissantes pour le secteur, durant lesquelles furent  débattues sept thématiques et ce conformément à la nouvelle politique hospitalière portée par le Ministère de la Santé, à savoir des établissements publics de santé , organisés en groupement, plus autonomes, ouverts à l’évolution numérique et digitale, mais également ancrés dans la dimension du développement durable, dans laquelle s’est engagée notre pays.

Il est à noter que cet événement s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui à la Réforme du Secteur de la Santé (PASS II), pour la mise en œuvre du plan Santé2025, dont la vision repose sur les principes de continuité, de proximité, de solidarité, d’égalité, d’efficience et de qualité des services. Cette rencontre a donc permis de développer les valeurs d’échange, de communion et de partage des connaissances et des expertises au niveau international et de faciliter l’accès à l’innovation technologique, à travers une exposition organisée dans le cadre de ce Forum.

Saoudi El Amalki

Related posts

*

*

Top