Fouzi Lekjaa entre Hervé Renard et la presse nationale

Le président de la Fédération Royale Marocaine de Football, Fouzi Lekjaa, est devenu artisan de la réconciliation du sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard, avec les composantes de la famille du football national.

Après la rencontre d’unisson avec le sociétaire d’Ajax Amsterdam, Hakim Jiyech, pour revenir en équipe nationale et la réaction de Mehdi Benatia qui a exprimé son souhait de reprendre sa place de capitaine d’équipe, Fouzi Lekjaa a organisé une nouvelle rencontre consacrée à la réconciliation de l’entraineur national, Hervé Renard, avec les représentants de la presse nationale sportive.

Lors de cette rencontre en l’honneur de la presse nationale et avec la présence d’Hervé Renard, Fouzi Lekjaa a insisté sur la nécessité de tourner la page des différends entre la presse et le sélectionneur, survenus dans certains moments décisifs pour l’équipe nationale surtout après la récente CAN 2017. Cela même si on ne s’attendait pas à une élimination au quart de finale, dans les derniers moments et sur un petit score de (1-0), face à la sélection d’Egypte. L’équipe du Maroc qui a réalisé son premier objectif de se qualifier au second tour de la CAN après une absence de plus d’une décennie, est appelée à oublier ce rendez-vous continental pour pouvoir honorer sa mission dans les prochaines échéances à court et moyen termes à savoir la qualification en Coupe du Monde 2018 après une éclipse qui n’a que trop duré depuis le Mondial français en 1998 et la prochaine coupe d’Afrique (CAN 2019).

A cette occasion, le président Lekjaa a rappelé que les amoureux marocains de l’équipe nationale qui ont vu le jour en 1998 ou même après, n’ont pas vécu les beaux souvenirs des Lions de l’Atlas en Coupes du Monde. Les inconditionnels de l’équipe nationale en particulier et les Marocains qui sont de grands passionnés du football en général, veulent bien renouer avec les gloires d’antan. C’est pour cette raison que «nous Nous devons travailler tous ensemble et main dans la main pour que ce rêve devienne réalité…», a fait savoir Fouzi Lekjaa qui venait d’accompagner l’équipe nationale durant un mois à la récente CAN du Gabon pour la première fois en sa qualité de président de la FRMF.

Depuis son atterrissage à la tête de la FRMF, en 2014, le président Lekjaa a constaté que le public marocain s’intéresse beaucoup plus à l’équipe nationale et non à la vie des clubs ou la gouvernance du football national.« Je suis tellement gêné par les gensqui me croisent à n’importe quel moment et qui ne voient leur satisfaction que dans la qualification à la Coupe du Monde ou encore le sacre en CAN qui tarde toujours à venir… », a fait savoir le président de la FRMF qui est le premier responsable pour que l’hymne national soit chanté dans différentes manifestations internationales.

Les autres composantes du football national sont également concernées à savoir la responsabilité directe de l’entraineur, le rendement des joueurs, l’apport des supporters… et bien sûr le rôle de la presse qui a bien ses effets concluants.

En somme, Renard un technicien professionnel et qui bénéficie de toute la sérénité nécessaire pour diriger, préparer et mener les Lions de l’Atlas à bon port, ne doit surtout pas être excédé par les «Fake News».   Car les hommes de la presse sont là pour faire leur critique, tout simplement dans l’objectivité et le réalisme…

Que tout le monde mette la main dans la main pour le bien football national et des Lions de l’Atlas.

Rachid Lebchir

Related posts

*

*

Top