Hicham Lasri signe son comeback au court métrage avec une triologie baptisée «Murroc»

O.K

Le réalisateur Hicham Lasrifait son comeback aux courts-métrages et présente une trilogie percutante sur la société, qui a été lancée sur Youtube à partir de vendredi 25 septembre. A travers sa vision singulière présentée en trois nouveaux courts métrages, Hicham Lasri secoue les internautes une nouvelle fois.

Baptisée «Murroc» et composée de «The Last Arabmovie», «Androids and Zombies» et «Cruelty free», cette triologie décrypte une société absurde où règnela folie et la violence. «Chaque film est un chapitre qui raconte le destin de personnages atypiques dans une réalité anxiogène, mythologique, de film de genre, de comédie sur l’irrationnel et l’amour du cinéma…». Soulignele réalisateur qui a travaillé sur ce projet pendant un an et demi.

«Après mon sixième long-métrage, j’ai décidé de redevenir un jeune court-métragiste et de reprendre le chemin du format court pour me ressourcer et renouveler mon désir de cinéma», écrit le réalisateur dans sa note d’intention.

«Chaque film est un chapitre qui raconte le destin de personnages atypiques dans une réalité anxiogène, mythologique, de film de genre, de comédie sur l’irrationnel et l’amour du cinéma», ainsi présente Hicham Lasri ses trois courts-métrages.

Dans «The last arabmovie», le personnage Lotfi est au chômage, il passe une journée de ramadan, au quartier, à discuter avec son ami Hakim, vendeur de Dvds. Dans «Androids and zombies», X tue sa femme à coup de poisson parce qu’elle le trompe avec son voisin.  Dans «Cruelty free» Nada est déprimée, son mari (interprété par Hicham Lasri) ayant tué son chien, elle marche dans les rues pour noyer son chagrin, tirant en laisse l’objet du crime: un micro-onde. Face à elle, la rue et sa brutalité.

Related posts

*

*

Top