La cause nationale priorise !

A l’instar de ses homologues de tous les coins du territoire, le conseil de la région du Souss Massa vient de tenir la session ordinaire pour débattre nombre de points de l’ordre du jour. Il convient de rappeler l’importance capitale de la région pour mettre en exécution le plan ambitieux de développement dont les contours furent mis en avant lors de la visite royale de février dernier. Il est vrai que la quasi-totalité de cette ébauche comprend la locomotive régionale que requiert la capitale du Souss.

Mais, il va sans dire que les retombées positives ne font que se transcender sur l’ensemble de ses composantes.

Conjoncture oblige à plus d’un titre, la problématique de la pandémie occupe, bien évidemment, la part du lion des travaux, quoique le mal viral semble se desserrer par rapport à d’autres régions. Il n’en demeure pas, non plus moins évident que la pénurie des ressources hydriques est le segment de haute vitalité qui taraude aussi bien les décideurs que les populations.

D’emblée et sans entrer dans les détails de multiples volets qui ont meublé cette session déroulée en présentiel, le débat a connu un échange assez houleux, mais dans la limite du respect. Il s’est agi du tollé causé par l’amnesty international relatif à la cause nationale. Le président du conseil a eu le mérite d’y revenir, en dépit de la position nationale émise par l’Etat marocain a cet égard. Hormis des frictions sans grande incidence nocive sur la cohérence et la stabilité du conseil régional, le sentiment du consensus de la nation autour de la question sacrée était exprimé avec solennité et sans nulle équivoque.

Il faut dire que les calculs politiciens n’ont pas raison d’être à cet effet, d’autant plus que les acteurs de l’institution sont conscients des liens unanimes qui unissent constituantes du conseil régional. Il convient également de signaler qu’au préambule de cette rencontre, les conseillers ont eu droit au speech du Wali de la région qui s’est focalisé sur les mesures prises au sein de la région pour assurer le redressement de la machine économique, en ce temps de post-pandémie.

Tout en mettant l’accent sur les efforts déployés dans ce sens, par les pouvoirs publics, il met en évidence les diverses démarches mises en avant au niveau de la région Souss Massa, tant à l’échelon sanitaire qu’économique.

Sachant que le travail élaboré prend double fonction, puisque, d’une part, il est question de faire face directement sur les exigences du covid-19 et, d’autre part, il a fallu aussi se préoccuper de la nécessité de mettre en marche le programme pluriel du développent urbain d’Agadir, tel que convenu, au terme de la visite Royale. Ceci étant, il reste que la problématique de l’eau inquiète de plus en plus, toute la communauté régionale.

Des mesures adaptées et urgentes se devront de voir le jour dans l’immédiat, afin de subvenir au manque terrible de cette denrée de grande acuité.

Related posts

*

*

Top