La marche de la colère!

Le peuple marocain, toutes composantes confondues, vient de marcher encore une fois, dans les artères de la capitale du pays. Une tradition décennale qui ne faillit guère à ses principes inébranlables à l’adresse de la cause palestinienne.

Une terre usurpée et une identité séculaire que la spoliation sioniste et ses acolytes impérialistes a juré de tenter de broyer à jamais. Une fois n’est pas coutume, sous le soleil de plomb de ce temps dominical, la marche de la colère a jalonné les rues et arboré les colères de la population, indignée par les sauvageries de l’occupation despotique qui extermine et embrase des vies humaines et des lopins de terres, sans vergogne, devant la résignation honteuse et la dérobade infâme de toute la sphère gouvernante de la région.

Certes, ils sont nombreux qui s’accordent à dire que ces mouvements de solidarité en direction de la Palestine sont vains, puisque les dés sont déjà jetés et que la première puissance du monde n’est pas prédisposer à lâcher prise dans la région pour maintenir ses intérêts.

Cependant, depuis des lustres, le peuple marocain ne cessait jamais de se conduire en fervent et ardent marcheur en compassion de ceux qui périssent, chaque jour, sous les balles traîtresses et les obus lâches de la barbarie sioniste. Il continue à fustiger, avec véhémence et pugnacité, les assauts barbares du cynisme sioniste, sous l’égide de l’hégémonie impérialiste.

Cette sympathie ne s’est jamais ramollie, encore mous dissipée envers les palestiniens qui se disloquent devant le mutisme complice de la communauté environnante.

A quoi bon continuer à marcher pour cette question étrangères, alors que chez nous, de nombreux problèmes liés au peuple, ne sont pas encore résolus ?, diraient certains esprits bornés. Le peuple marocain fait la part des choses, quand il s’agit de rejeter le funèbre «accord du siècle», au détriment du peuple palestinien, mais aussi de toute l’humanité, adepte de la paix. Il s’insurge contre les décideurs de son pays lorsque ses intérêts légitimes sont bafoués. Il se révolte pour maintenir les référentiels identitaires de l’amazighité contre tout piétinement. Il se scandalise contre les actes terroristes qui s’élèvent sur ses terres, mêmes si les victimes sont des scandinaves. Il se révolte contre Ban ki moon, lorsqu’il a osé «souiller» la marocanité de sa cause nationale… Le peuple marocain marchera toujours pour la solidarité avec les peuples opprimés, pour la liberté, la justice et le progrès de sa Nation…

Related posts

*

*

Top