La ruée vers l’emploi!

Récemment, la capitale du Souss a abrité une importante rencontre régionale, autour de la thématique de l’emploi et de la formation. Une occasion pour les décideurs institutionnels de braquer les lampes sur cette  préoccupation majeure du Maroc d’aujourd’hui.

Le choix de la région Souss Massa pour se lancer dans une telle initiative n’est pas fortuit, si l’on que la destination met sur orbite une dynamique régionale tous azimuts, dans ce sens. En si peu de temps, la machine de l’essor, tout acabit, gronde à plein régime en termes de leviers d’économie de taille, touchant la quasi-totalité des volets en activité ascendante.

A ce train, on ne s’est pas contenté uniquement de la traditionnelle triptyque qui avait toujours fait la renommée d’une région agissante, à savoir le tourisme, la pêche et l’agriculture. Mais, ce retentissant entrain s’est également focalisé sur d’autres axes aussi névralgiques que prometteurs, tel que l’industrie, sous ses diverses formes.

La région de Souss Massa est appelée donc à s’ériger en modèle d’émergence en matière d’emploi, au vu de tous ces créneaux propulseurs qui ne cessent de s’implanter, à petits trots, sanctionnés par une stratégie régionale scrutée,  mettant en avant le potentiel cyclopéen dont regorgent toutes les composantes de la région. Cet élan galopant est savamment accompagné d’une adéquation au niveau de la formation, puisque l’on assiste, depuis déjà quelques années, à une fulgurante montée en flèche de la nomenclature de l’université, en termes d’infrastructures et de curricula, dans les quatre régions du sud, couvrant plus de la moitié du territoire nationale.

Une effervescence formative qui, sans doute, permettra de diversifier l’offre pratique, à la demande de l’entrepreunariat régionale, de plus en plus, à la recherche de la qualité d’apprentissage adapté aux besoins de l’emploi.

En cette période cruciale de transition, la capacité de créer des opportunités de travail pérenne, constitue un baromètre de haute signification pour évaluer le degré d’efficience des stratégies et politiques publiques adoptées et  mises à contribution. En ce sens, il s’avère que la problématique du secteur de l’emploi demeure le pari sur lequel repose l’effort national, tout en sachant que la lutte contre le chômage est tributaire de la mise en association des conditions de réussite de ce domaine, en parfaite corrélation avec le système de formation.

Cette convertibilité nécessite, en fait, le renforcement de la formation professionnelle, l’encouragement des investissements, la mise à niveau des compétences et des ressources humaines, l’optimisation de l’entreprise, la simplification des procédures, la révision de certaines filières d’apprentissage…Ce qui caractérise, à coup sûr, avec synergie et concorde, l’embellie actuelle de la région Souss Massa, sous une approche inclusive et concertée de tous les partenaires, en particulier les opérateurs économiques, les institutions publiques et privées, les corps élus et l’université.

Related posts

*

*

Top