Le dahir sur le service militaire publié au Bulletin Officiel

Soins dans les hôpitaux militaires, couverture médicale, assurances … pour quelques 500 millions de DH

Le dahir portant promulgation de la loi relative au service militaire vient d’être publié au Bulletin Officiel du 25 janvier. La veille, le conseil de gouvernement avait approuvé deux décrets fixant les modalités d’application des dispositions de la loi. C’est dire la volonté d’accélérer le retour du service militaire obligatoire. Tout le dispositif doit être prêt avant le mois de septembre prochain, période durant laquelle les premiers appelés devront entamer leur service.

Pour l’heure, deux décrets sont prêts. Ils portent sur les procédures de recensement et de sélection des appelés, ainsi que les indemnités qui leur seront versées. Les deux textes devront encore passer le stade du conseil des ministres. Le premier précise les méthodes de recensement, de sélection et d’insertion des conscrits en plus de la procédure d’octroi des dispenses  à ce service.

Les personnes appelées à accomplir le service militaire feront, par ailleurs selon le premier décret, l’objet d’un recensement sur la base de l’égalité de leur répartition géographique, tout en tenant compte du principe de la candidature volontaire pour les femmes et les MRE. Chaque année, l’opération de recensement durera 30 jours. La sélection sera confiée à une commission centrale, avant que les préfectures et provinces n’entrent en ligne pour convoquer les candidats afin de remplir le formulaire qui seront disponibles sur le site.

Le deuxième décret adopté définit quant à lui les avantages qui seront accordés aux appelés. Ces derniers bénéficieront des grades militaires identiques à ceux en vigueur dans le système des FAR, ainsi que des soldes et indemnités exonérés de tout prélèvement fiscal. Les indemnités vont ainsi de 1050 dirhams pour les hommes de troupe à 1.500 dirhams pour les sous-officiers. Les officiers recevront une indemnité de 2100 dirhams.

L’habillement et l’alimentation sont gratuits quel que soit le grade. Les conscrits bénéficieront, au même titre que les militaires, des soins dans les hôpitaux militaires, de la couverture médicale, de l’assurance décès et d’invalidité et de l’assistance médico-sociale. Aussi, au même titre que les militaires en activité, les dommages subis par les appelés, lors de leurs services militaires, sont couverts par une assurance décès et invalidité.

Le retour au service militaire obligatoire coûtera au budget de l’Etat quelques 500 millions de DH. Cette enveloppe ne concerne que la première année d’exercice.

Zaynab Dhimene

Related posts

*

*

Top