Le Raja s’incline en Egypte sur un petit score jouable à domicile

Le Raja de Casablanca s’est incliné à l’extérieur devant le club égyptien d’Ismaily (0-1), en match comptant pour les demi-finales aller de la Coupe arabe Mohammed VI des clubs, disputé dimanche au Stade d’Ismailia (ville située à 140 KM à l’Est du Caire).

Les Rajaouis ont joué mais n’ont pas gagné notamment en première mi-temps où ils auraient pu tuer le match. Ils ont mis la pression sur leur adversaire qui ne fait qu’éloigner le danger. A lui seul, Soufian Rahimi a raté de belles occasions dont une à la 8è minute du match, tout comme certains de ses coéquipiers qui ont buté face à une défense ismaïlienne qui était pourtant prenable.

En seconde période, les choses ont changé mais avec une seule réalisation des Ismaïliens qui a été l’oeuvre du joueur tunisien Fakhreddine Ben Youssef (52e min) grâce à un penalty sifflé par l’arbitre du match, l’Omanais Abou Bakr Said,  après recours à la technique de l’arbitrage assistance vidéo (VAR). Ce penalty « tombé du ciel » après une main involontaire du joueur Hadad. Le juge n’a pas jugé utile d’aller visionner le petit écran en se contentant de se concerter avec son homologue de la VAR pour valider le penalty ayant donné cette petite victoire des Egyptiens au détriment d’une formation rajoauie handicapée par l’absence de plusieurs joueurs titulaires pour cause de blessures dont Mocine Metoualli, Abdelilah El Hafidi, Douik, Jabroune, Jbira ainsi que le gardien Zniti…

En dépit de cette sévère défaite, les Verts ont délivré une belle prestation. Dans l’ensemble, le Raja a dominé la majeure partie du match mais en vain. En dépit de cette défaite, sévère et inattendue, les Verts ont délivré une belle prestation. Les joueurs réservistes sollicités ont été à la hauteur. Ils ont créé plusieurs occasions de scorer et auraient au moins inscrire le but de l’égalisation sans le gardien égyptien acculé à faire de belles parades pour sauver sa cage à plus d’une reprise.

Ce match est donc à oublier pour le Raja qui est appelé à rebondir lors la seconde manche à Casablanca prévue dans un mois, le 15 mars prochain. Le Raja qui aurait pris son temps pour récupérer ses joueurs blessés a tous les atouts pour surmonter cette avance et se qualifier pour la finale.

Espérons-le bien surtout que la finale est prévue sur le sol marocain à Rabat. En cas de qualification, le Raja pourrait rencontrer un des clubs saoudiens de l’autre demi-finale entre Al Chabab et Al Ittihad qui venait d’arracher la qualification au détriment l’Olympique Safi (0-1 après le 1-1 au quart aller à Dejjah).

Que le Raja puisse faire l’essentiel…

Rochdi Ben M’hammed

Related posts

*

*

Top