Les Lions de l’Atlas en Egypte pour un deuxième exploit

La sélection nationale marocaine est arrivée en Egypte, mardi dans la soirée, à 3 jours du début de  la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2019), qui se tiendra entre le 21 juin et 19 juillet prochain.

 A son arrivée à l’aéroport international du Caire, la délégation de l’équipe nationale a été accueillie par l’ambassadeur du Maroc en Egypte, M. Ahmed Tazi et les membres de l’ambassade du Royaume ainsi que par plusieurs membres de la communauté marocaine venus en masse exprimer leur soutien aux Lions de l’Atlas. 4 jours de leur entrée en lice, les Lions de l’Atlas ont entamé mercredi les premières séances d’entrainements au Caire.

Pour leur première sortie officielle, les Lions de Renard logés dans le groupe D, vont en découdre avec leurs homologues de la Namibie au stade Assalam du Caire, le 23 juin courant.

La deuxième rencontre sera disputée, le 28 juin, contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire, avant de retrouver les Bafana Bafana d’Afrique du Sud, le premier juillet prochain, pour la dernière sortie de la phase de poules.

Ce sont là des matches qui semblent difficiles pour les Lions de l’Atlas qui n’ont pas pu confirmer leur mérite en s’inclinant lors des récents matches amicaux et face même à des sélections africaines non qualifiées pour la CAN à savoir : la Gambie et la Zambie qui se sont imposées sur le score de (0-1 et 2-3), la semaine écoulée à Marrakech.

Il s’agissait là de la 3e défaite de l’équipe nationale après la première encaissée face à l’Argentine (0-1) en mars dernier à Tanger.

Espérons que les Lions de l’Atlas abordent les choses sérieuses de la CAN avec un esprit tout à fait différent que celui des matches amicaux notamment les deux derniers perdus d’une manière bizzare.

Que les leçons qui s’imposent soit bien tirées pour l’équipe nationale qui s’est déplacée en Egypte avec un effectif de 24 éléments mais seulement 22 sont admis. Anas Zniti du Raja Casablanca (4e gardien de but) et Abdelkrim Baadi (défenseur du Hassania Agadir) qui ont accompagné l’équipe nationale au Caire ne sont malheureusement pas déclarés dans la liste définitive de l’équipe nationale transmise à la CAF.Les Lions de l’Atlas devront donc négocier les matches de la CAN avec

22 éléments après le forfait d’Abderrazzak Hamdallah à la surprise générale, au terme du match amical perdu face à la Gambie, la semaine dernière.

C’est ainsi et comme attendu, l’équipe nationale aura à négocier les matches de cette CAN sans aucun joueur du championnat national. Le gardien Ahmad Reda Tagnaouti (Wydad Casablanca), reste le seul botoliste de la CAN mais seulement avec une troisième place sur le banc de touche derrière les préférés de Renard, les sociétaires de Malaga, Mounir El Kajoui et de Gérone, Yassine Bounou.

Et dire que Tagnaouti est choisi meilleur portier de la Botola, tout comme Mohcine Iajor meilleur buteur et qui est toujours ignoré en compagnie d’autres joueurs de la Botola qui ont certainement leur place en équipe nationale mais Hervé Renard voit autrement en favorisant seulement ses joueurs amis en Europe dont ceux qui ont opté pour les championnats arabe du Golfe…

Aussi, on peut avancer et sans aucune surenchère que dans le Onze type d’Hervé Renard si on ne veut parler de l’ensemble de son effectif, il y a seulement 6 à 7 joueurs ayant le mérite de porter le maillot de l’équipe nationale. Les autres ne le sont absolument pas et restent loin du niveau d’une belle ossature de nos Botolistes dont ceux du Raja récemment vainqueur de deux titres africains, la Coupe de la CAF et la Supercoupe, ainsi que du Wydad finaliste de la Ligue des Champions pour ne citer que ces deux clubs casablancais…

A Renard donc, déclaré partant, d’assumer ses responsabilités si jamais ses Lions d’Europe et du Golf n’arrivent pas à honorer leur mission et aller le plus loin possible en cette CAN dont le titre nous faut défaut depuis plus de 40 ans quand le Maroc avait remporté le premier et seul sacre en 1976…

Rachid Lebchir

Top