L’événementiel en détresse

Les acteurs de l’événementiel, toutes branches  confondues, montent au créneau, des derniers tells. Leur rogne est si tendue qu’ils sortent vomir leur malheur dans la rue. Il est vrai que ce secteur est atrocement ruiné, après plus de sept mois d’arrêt de leurs activités diverses en raison du confinement, puis des mesures drastiques auxquels ils sont toujours soumis.

En dépit du récent geste des pouvoirs publics à leur égard que la plupart considèrent trop sélective puisque l’appui est partiellement en faveur d’une catégorie, ils estiment être lésés de fond en comble. Dans le même sillage, ils ne comprennent pas pourquoi d’autres sont autorisés à reprendre leur labeur, en pleine crue pandémique, alors que, eux, continuent à moisir dans l’inertie mortifère. Et pourtant, déplorent-ils, un contrat-programme a été récemment signé par les professionnels du secteur et le département de tutelle, lors de la réunion du Comité de Veille Économique (CVE) pour la reprise de la besogne, dans le contexte lié à la Covid 19.

Le lendemain, fut tenu un topo de simulation dans l’ambiance réelle au sein d’un grand palace de Casablanca afin de diagnostiquer les aptitudes sanitaires à mettre en œuvre dans une telle similitude, avant de mettre en fonction le protocole de santé déjà suggéré au mois de juillet par le Groupement Professionnel des Prestataires de l’Evénementiel (GPPE). Mais, à croire les constatations des opérateurs, le protocole sanitaire en question est resté sans suite, il y a de cela, plus de trois mois. Surtout que leurs homologues cafetiers et restaurateurs dont l’action fut libérée, la rentament dans des conditions quasiment identiques.

Jusqu’à présent, leurs doléances n’ont pas eu d’échos, malgré leur persistance. Il faut bien dire que ce domaine, très animé dans la période d’été a bel et bien, affligé des milliers de familles et risque d’abandonner dans la nature plusieurs centaine de milliers de postes, à travers des décisions incompréhensibles. Allant des fêtes cérémonieuses, aux séminaires et journées d’études, en passant par des conférences et rencontres, l’événementiel en présentiel est, naturellement tributaire d’exigence formelle en direction de la santé des initiateurs et des participants.

De même, les spécificités de tel ou tel événement se doivent d’être prises en considération lors de l’organisation de ces manifestations cérémoniales, artistiques et culturelles. Il va falloir donc se conformer aux mesures barrières liées à ce rassemblement et permettre à ces larges contributeurs de se mettre au travail en vue de préserver leur gagne-pain quotidien.

On ne saurait alors  indéfiniment ignorer ces catégories de gens qui sèment le bonheur dans les cérémonies festives et mettent le savoir-faire dans les prestations techniques.

Related posts

*

*

Top