L’ONU soutient la feuille de route de «Bouznika»

Dialogue inter-Libyen

Le rôle joué par le Maroc dans la facilitation du dialogue inter-libyen continue d’être mis en exergue par la communauté internationale et les instances internationales.

En effet, le succès obtenu à l’issue de ces pourparlers entre les délégations du Haut Conseil d’Etat libyen et du Parlement de Tobrouk balise la voie à la paix dans le pays pour mettre un terme à la crise qui le déchire depuis de longues années.

Dans ce sillage, le Conseil de sécurité devrait donner son feu vert pour la nomination d’un nouvel envoyé spécial de l’ONU pour la Libye ainsi que d’un coordinateur qui devraient être nommés prochainement par le Secrétaire général des Nations-Unies, selon un projet de résolution du Conseil. Le texte, qui devrait être voté dès lundi par les Quinze, renouvelle également pour une année le mandat de la mission politique de l’ONU en Libye (Manul) et prévoit qu’elle sera dirigée par un envoyé spécial du secrétaire général qui aura comme mission «d’assurer une médiation avec les acteurs libyens et internationaux pour mettre fin au conflit» libyen.

Le nouvel émissaire onusien sera épaulé par un coordinateur de la Manul qui aura pour tâche de gérer les opérations et l’administration de la mission, précise le projet de résolution consulté par la MAP, qui appelle le Secrétaire général de l’ONU à nommer «sans retard» son nouvel émissaire. La Manul est actuellement dirigée par intérim par l’Américaine Stephanie Williams, l’adjointe de l’ancien émissaire onusien Ghassan Salamé.

Ce dernier avait démissionné en mars dernier pour des raisons de santé. Le projet de résolution demande également au Secrétaire général de définir dans les deux prochains mois «les étapes pour aboutir à un cessez-le-feu durable» en Libye et de fournir des recommandations sur un possible rôle de l’ONU dans la surveillance du cessez-le-feu.

Le texte insiste aussi sur l’«application intégrale» de l’embargo sur les armes en Libye et «l’arrêt de tout soutien et le retrait de tous les mercenaires armés» du pays. Les réunions tenues, du 06 au 10 septembre à Bouznika, entre les délégations du Haut Conseil d’Etat libyen et du Parlement de Tobrouk ont abouti à des accords positifs pour mettre fin aux conflits opposant les différents protagonistes libyens.

Étiquettes , , ,

Related posts

*

*

Top