Mohamed Elfane, président de la fédération marocaine de la franchise

Propos recueillis par Kaoutar Khennach

«Malgré le nombre important d’enseignes en franchise au Maroc, nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir pour développer ce secteur»

Pour plusieurs porteurs de projets, la franchise reste une bonne solution pour se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat sans avoir à lutter pour améliorer la notoriété de sa marque.  D’ailleurs, ce secteur ne cesse d’attirer de plus en plus des entrepreneurs qui veulent développer une marque bien établie pour implanter un fonds de commerce. Quelles sont, donc, les potentialités de la franchise au Maroc ? En quoi le modèle de la franchise répond-ils aux attentes des entrepreneurs ?  Quels sont les secteurs les plus dynamiques ?…Mohamed El Fane, président de la Fédération marocaine de la franchise, répond à nos questions et livre son analyse dudit secteur.

Al Bayane : Qu’est-ce que la fédération marocaine de la franchise?

La Fédération Marocaine de la Franchise (FMF)  existe depuis 2006.  Elle compte parmi ses membres, les plus importantes enseignes commerciales en réseau  marocaines et internationales présentes au Maroc et actives dans plusieurs secteurs : restauration, textile, accessoires de mode, articles de sport, mobilier, cosmétique… La FMF est aussi depuis Avril 2020, membre de la CGEM.

La FMF a pour principales missions d’informer et accompagner ses adhérents dans le développement de leurs enseignes au Maroc et à l’étranger, selon le modèle du commerce en réseau ; représenter ses membres auprès des pouvoirs publics afin d’améliorer le climat d’investissement et favoriser les initiatives de développement en franchise ; et contribuer à travers ses recherches, études et événements à faire évoluer la réflexion sur les modes de développement du commerce en réseau au Maroc et favoriser l’expansion internationale à partir du Royaume.

Quelle analyse faites-vous du secteur de la franchise au Maroc?

Le secteur de la franchise ou plus précisément  le commerce en réseau est très développé au Maroc et attire depuis plus de 20 ans, les plus grandes enseignes internationales tous secteurs confondus. Cet engouement est essentiellement dû à la maturité du marché du retail marocain, l’existence d’un pouvoir d’achat adapté, une réglementation favorable, une offre  commerciale immobilière abondante (même si elle n’est pas forcément adaptée) et une tarification douanière correcte grâce aux multiples accords de libre-échange signés par le Maroc (Union européenne, USA, Turquie….).

Quels sont aujourd’hui les réalisations de la fédération?

Les réalisations de la FMF sont nombreuses, nous en citerons quelques unes à titre non exhaustif : l’organisation de la 3e éditions du Salon de la franchise, dont la dernière a eu lieu en Avril 2018 à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca ; la publication de plusieurs notes juridiques et fiscales sectorielles adressée à ses membres et concernant des problématiques d’actualité telles que : la nouvelle loi sur les baux commerciaux, les accords de libre- échange… La signature d’une convention avec l’ANAPEC pour la facilitation des démarches entreprises par nos adhérents dans leurs démarches de recrutement ; la participation active au Forum marocain du commerce tenu à Marrakech en 2019 avec la présentation  des recommandations du secteur du commerce organisé. Aussi, nous citerons la contribution régulière aux différents ateliers et consultations organisées par la Direction Générale du commerce dépendant du Ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’économie verte et numérique; la préparation en cours d’une grande conférence internationale autour de la thématique de l’immobilier commercial au service des enseignes de commerce ; la mise en relation de franchiseurs et franchisés nationaux et internationaux et l’organisation de plusieurs rencontres de networking entre nos membres.

Par ailleurs, et depuis l’avènement de la crise sanitaire mondiale liée à la covid-19, la FMF a pris le devant en se mobilisant pour accompagner ses membres en cette période difficile et défendre les intérêts du secteur du commerce organisé auprès des autorités compétentes : la tenue de plusieurs réunions avec ses membres et la publication des principales recommandations et mesures pour la relance du secteur et relatives au : Butoir de TVA, à la Taxe professionnelle, à la problématique du paiement de loyers, à l’ouverture de la vente en livraison/à emporter pour les enseignes de restauration, aux dispositifs de financement…la publication des recommandations du secteur dans plus de 25 organes de presse nationaux, passages radio et télé ; la sensibilisation des opérateurs publics aux revendications du secteur à travers plusieurs réunions de travail ; la réalisation de plusieurs actions de solidarité au profit de tranches défavorisées de la population et l’édition en avant première d’un guide de déconfinement pour les secteurs de la restauration et commerce organisé.

Quels sont les secteurs les plus dynamiques en termes de franchise?

La plupart des secteurs du commerce organisé sont représentés au Maroc. Néanmoins, il est clair que certains secteurs comme la restauration (fast food, cafés…) ou l’équipement de la personne (Textile, habillement, chaussures…) restent ceux qui sont les plus nombreux au Maroc. Ce constat est dû principalement à l’adaptabilité de ces concepts avec les modes de consommation des marocains.

Certains secteurs restent cependant absents du paysage de la franchise comme celui des services.

Nous avons encore beaucoup de chemin à parcourir pour développer ce secteur, et ceci se fera essentiellement si l’accompagnement d’enseignes marocaines réussit à se convertir en franchise internationale et à inciter des franchises internationales à faire du Maroc leur hub régional de développement.

En quoi le modèle de la franchise répond-il aux attentes des entrepreneurs?

Nous parlerons plus de développement du commerce en réseau que de franchise spécifiquement. Car cette dernière est uniquement un des modes que peut choisir une enseigne pour se développer au même titre que la licence de marque, la concession, la commission affiliation….

Le développement en réseau permet essentiellement à l’entrepreneur de réduire son risque d’échec et de se faire accompagner par des professionnels ayant fait leurs preuves auparavant. C’est une manière accélérée de réussir son projet car l’entrepreneur est accompagné dès les premières étapes de sa réflexion et jusqu’à la concrétisation et la gestion quotidienne de son enseigne.

Ce sont des modèles également plus facilement finançables par les banques qui se basent généralement sur la notoriété de l’enseigne et les chiffres d’affaires réalisés par les autres membres du réseau d’enseignes concernés.

Quel est le profil des entrepreneurs en franchise aujourd’hui?

Au Maroc, il existe plusieurs types de structures qui développent des franchises marocaines ou internationales ; par ordre croissant d’importance, nous distinguerons :

  • Les PME marocaines, franchisées ou master franchisées qui disposent d’un portefeuille de plusieurs franchises et les développent sur le territoire national
  • Les PME marocaines détentrices de marques/franchises propres qui les développent au Maroc et à l’international.
  • Les sociétés étrangères détentrices de franchises internationales qui s’installent directement au Maroc et développent elles mêmes leur réseau.
  • Les entrepreneurs, franchisés d’une seule enseigne, voire avec un seul point de vente qui se lancent pour la première fois dans cette aventure.

L’un des rôles de la FMF est la promotion de ce mode de développement en accompagnant des enseignes nationales qui ont réussi leur modèle à se développer en réseau au Maroc et à l’international.

Nous militons également pour que les sociétés étrangères détentrices de franchises propres et  basées au Maroc fassent de leur installation un hub de développement en Afrique.

Enfin, nous encourageons plusieurs jeunes entrepreneurs à choisir une franchise et la développer au Maroc en les assistant à élaborer leur business plan, lever des financements et mettre en place des process de gestion de point de vente..

Quel est le potentiel de développement de la franchise au Maroc?

Malgré le nombre important d’enseignes en franchise au Maroc, le secteur dispose encore de potentialités considérables de développement et a besoin de mesures d’accompagnement spécifiques pour y arriver.

C’est pour cela que la FMF se mobilise au quotidien auprès des autorités compétentes pour mettre en place en commun des mesures et mécanismes spécifiques. Nous citerons à titre d’exemple les projets en cours portés par notre Fédération et qui favoriseront ce mode de développement en réseau notamment les textes de loi spécifique à ce secteur; les mécanismes de financement adressés aux jeunes promoteurs pour les encourager à investir le commerce organisé; l’adaptation de l’offre en immobilier commercial au besoin des enseignes en terme d’emplacement et de conditions financières, la formation des ressources compétentes dont a besoin ce secteur et la promotion du E-commerce en franchise.

Related posts

*

*

Top