Omar Hilale: «L’autonomie, seule et unique solution»

Le Maroc a participé, mercredi, à la réunion ministérielle préparatoire 18 ème Sommet du Mouvement des non-alignés qui se tient depuis hier mercredi 24 octobre à Bakou en Azerbaïdjan. La réunion des ministres des Affaires étrangères, devra prendre fin aujourd’hui, par l’examen du document final et de la déclaration commune du sommet, en plus des questions à caractère régional et international déjà entamées hier.

L’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies, Omar Hilale, qui préside la délégation marocaine, s’est longuement exprimé, lors de la réunion préparatoire, sur la Charte de l’ONU et des principes fondateurs du Mouvement des non-alignés. Notamment en ce qui concerne la garantie du respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale des Etats.

C’est pour cette raison que le Maroc a adhéré aux efforts des Nations unies en vue de parvenir à une solution politique négociée, réaliste et basée sur un consensus pour résoudre «le différend territorial du Sahara marocain».

Pour le Maroc, «la réalisation de nos aspirations communes reste tributaire des efforts constructifs visant à mobiliser les énergies de notre Mouvement afin de contribuer à apporter des solutions pacifiques aux différends internationaux et régionaux dans le cadre du respect des principes et des constantes du Mouvement».

D’autre part, Omar Hilale  a réitéré le soutien total du Maroc aux droits légitimes du peuple palestinien « dans la défense de sa cause juste et le recouvrement de son droit légitime pour l’établissement d’un Etat indépendant, avec Al Qods-Est comme capitale, conformément aux Résolutions onusiennes y afférentes et à l’initiative de paix arabe et la solution des deux Etats reconnue par la communauté internationale».

Omar Hilale a réitéré le rejet de toutes les mesures et les décisions unilatérales visant à changer le statut juridique, historique, le cachet spirituel et la situation démographique d’Al Qods-Est, relevant la nécessite de préserver la ville sainte d’Al Qods en tant que patrimoine de l’humanité, lieu de rencontre et de coexistence des trois religions monothéistes et symbole de paix et de tolérance.

«L’initiative d’autonomie est la seule et unique solution»

L’initiative marocaine d’autonomie dans les provinces du sud constitue la seule et unique solution pour résoudre le conflit du Sahara marocain, a souligné mercredi à Bakou en Azerbaïdjan, l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies, Omar Hilale, qui préside la délégation marocaine à la réunion ministérielle préparatoire du 18è sommet du Mouvement des pays non alignés.

S’exprimant lors de cette réunion, le diplomate a indiqué que le Maroc réaffirme que « la réalisation de nos aspirations communes reste tributaire des efforts constructifs visant à mobiliser les énergies de notre Mouvement afin de contribuer à apporter des solutions pacifiques aux différends internationaux et régionaux dans le cadre du respect des principes et des constantes du Mouvement ».

Conformément à la Charte onusienne et aux principes du Mouvement garantissant le respect de la souveraineté et l’intégrité territoriale des Etats, le Maroc a adhéré aux efforts des Nations unies en vue de parvenir à une solution politique négociée, réaliste et basée sur un consensus pour résoudre le différend territorial du Sahara marocain.

Dans le cadre de son attachement au principe du respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des Etats, le Maroc a présenté son initiative d’autonomie du Sahara marocain, qualifiée par la communauté internationale de sérieuse, crédible et réaliste dans la perspective de réaliser la paix dans la région, a indiqué M. Hilale, soulignant que l’initiative marocaine d’autonomie constitue la seule et unique solution à ce conflit artificiel.

Le diplomate marocain a également indiqué que le Royaume salue les efforts déployés par le Secrétaire général des Nations Unies pour relancer le processus politique sur la base des paramètres fixés par le Conseil de sécurité depuis 2007 afin de parvenir à une solution politique réaliste, pragmatique et durable basée sur le consensus.

Ces efforts, a-t-il rappelé, ont abouti à la tenue de deux tables rondes à Genève avec la participation du Maroc, de l’Algérie, de la Mauritanie et du polisario, ajoutant que le Conseil de sécurité a réaffirmé dans sa Résolution 2468 du 30 avril 2019, le soutien aux efforts du Secrétaire général de l’ONU pour faire avancer le processus politique de la même manière que les deux tables rondes, sur la base d’un esprit de réalisme et de consensus pour assurer son succès.

Présentation de la vision Royale pour un système multilatéral de solidarité

La vision Royale pour un système multilatéral et solidaire a été présentée, mercredi, à Bakou en Azerbaïdjan lors de la réunion ministérielle préparatoire du 18è Sommet du Mouvement des pays non alignés par l’ambassadeur représentant permanent du Maroc auprès des Nations-Unies, Omar Hilale, qui préside la délégation marocaine.

Intervenant lors de la réunion ministérielle, le diplomate a affirmé que le Maroc a fait des principes du Mouvement des non-alignés une référence pour sa politique étrangère et privilégie la coopération et le règlement des différends par les voies pacifiques et le dialogue, suivant une approche réaliste et solidaire, conformément à la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et à la ferme conviction du Souverain en l’importance d’une action multilatérale engagée et constructive.

Depuis la Conférence de Bandung, la conviction du Maroc sur l’importance de l’interdépendance relationnelle entre les principes du Mouvement des non-alignés pour réaliser le développement durable s’est renforcée, a affirmé M. Hilal, notant que la paix requiert le respect de la souveraineté des pays et le développement passe par une solidarité effective pour assurer la prospérité des pays non alignés.Le diplomate a également indiqué que le Maroc a suivi cette voie dans plusieurs questions figurant sur l’agenda de la communauté internationale, s’agissant de la question migratoire ou du renforcement de la coopération internationale en matière de lutte contre le terrorisme, le changement climatique, la sécurité transfrontalière et le développement durable.

En tant que pays africain, le Maroc a érigé le principe de la solidarité avec les Etats du continent au centre de sa politique étrangère, conformément aux Hautes orientations Royales, a souligné le diplomate, ajoutant que le Royaume a toujours défendu les causes africaines, notamment celles en rapport avec le développement humain, la lutte contre la pauvreté et l’extrémisme, en plus de la consolidation de la paix et de la sécurité sur le continent.

Related posts

*

*

Top