RCA-WAC: Un derby à oublier

Un nul parfait en tout et pour tout. Le Raja et le Wydad ont offert un spectacle moyen, devant des gradins presque vides, et se côtoient tous deux à la 5e et 6e position avec le même nombre de points, laissant le peloton de tête s’échapper. En somme, un derby à oublier au plus vite.

L’hémorragie des points se poursuit pour les deux pôles du football marocain que sont le Raja et le Wydad de Casablanca. Dans un derby loin de ressembler à ceux des grands jours, avec seulement 15.000 billets écoulés sur les 40.000 mis sur le marché, la prestation livrée par le Raja et le Wyda détait loin de satisfaire leurs supporters respectifs. L’absence massive du public a jeté son dévolu sur le cours de la rencontre.

Le Raja en était le premier perdant. Stoppé net dans sa course au titre, les verts ont failli, pour la 5e fois d’affilée, à s’imposer dans un match de la Botola Pro, après trois nuls et deux défaites (FUS et HUSA). Idem pour le Wydad qui, malgré avoir aligné des résultats satisfaisants lors des dernières journées, a laissé filé une victoire à sa portée dans les dernières minutes de la rencontre.

Les verts doivent en grande partie ce résultat à leur gardien Bouamira, aligné en remplacement de Zniti. Héros de la première mi-temps et en dépit du but encaissé à la 38e minute sur un tir d’Attouchi, les interventions de Bouamira devant la marée rouge, notamment face aux tirs de Nahiri, ont empêché le Raja d’un naufrage précoce et ont permis d’aborder la 2e période avec l’esprit combattif observé par tous. Les lacunes défensives du WAC lui auront finalement couté cher. En marquant à la 88e minute de la tête le but égalisateur, la charnière centrale Banoune réitère son exploit du match aller, où il avait marqué au même timing et de la même manière.

Un nul qui laisse un goût amer dans la bouche des deux entraîneurs. Dans sa déclaration d’après-match, le coach du WAC Faouzi Benzerti estime que ses poulains méritaient de gagner lors de ce derby. «Malheureusement, nous avons commis des fautes qui ont permis au Raja de revenir dans le match. L’épuisement dans les dernières minutes a impacté sur la concentration des joueurs. Si nous sommes passés à côté de la victoire, c’est à cause du manque de concentration dans les dernières minutes de la rencontre. N’oublions pas que nous avons affronté une grande équipe», a-t-il commenté. Pour sa part, Juan Carlos Garrido estime que son équipe est rentrée tard dans le match. «L’adversaire nous a créé des difficultés en première période. Le but que nous avons reçu a aggravé la confusion des joueurs, et nous n’avons pas réagi assez fortement. Mais notre prestation offensive s’est améliorée en seconde mi-temps après les modifications qui ont été appliquées, et qui ont abouti au but égalisateur. Je ne suis pourtant pas satisfait de ce résultat, car nous affrontions le WAC pour la victoire, et j’aspirais à récolter les 3 points», a-t-il déclaré.

Les deux rivaux s’installe ainsi côte à côte à la 5e et 6e place du classement provisoire avec 37pts, à 10 points du leader, l’Ittihad de Tanger, qui recevaient hier en soirée le FUS de Rabat.

Dans les autres rencontres de la même journée, l’Olympique de Safi s’est imposé, samedi dernier à l’extérieur (4-3) au Complexe sportif Prince Moulay Abdellah de Rabat, face à l’AS FAR. Hamza Goudalis’est illustré en signant sur un hattrick au cours de cette rencontre (2e, 44eet 74eminutes) tandis qu’Amine Essaidi a clôturé la marque pour les Safiots (82e). Les buts de l’AS FAR ont été signés, quant à eux, par Aboubacar Toungara, auteur d’un doublé (51e et 80e minutes) et Youssef Kaddoui (68e). Avec cette 9evictoire de la saison, l’Olympique de Safi remonte à la 3emarche du classement avec 39 points, alors que l’AS FAR, avec sa huitième défaite cette année, chute à la 9eplace avec 33 points, en n’engrangeant que 2 points seulement sur 12 possibles lors de ses quatre derniers matchs.

De même, le club de la Renaissance de Berkane s’est imposé samedi également, cette fois à domicile au Stade municipale de Berkane face au Chabab Rif d’Al Hoceima (2-1). Le CRA a été le premier à ouvrir le score grâce à Soufian Zakaria (18e) avant que la Renaissance de Berkane n’égalise sur un pénalty converti par Youssef Essaidi (53e). L’incontournable Ayoub El Kaabi a ensuite donné l’avantage à Berkane (56e).Grâce à cette précieuse victoire, la Renaissance de Berkane s’est hissée à la 8e place du championnat avec 34 points et deux matchs en retard, tandis que le Chabab Rif Al Hoceima stagne à la 14ème et avant dernière place du classement avec 22 points et un match en retard.

Iliasse El Mesnaoui

Top