Retour sur la détention préventive

La députée Barassat souligne la nécessité de revoir la détention préventive et d’en faire une exception dans des cas précis.

La députée Fatima Zahra Barassat, membre du Groupement parlementaire du progrès et du socialisme à la Chambre des représentants a souligné la nécessité de réviser  la question de la détention préventive pour en faire une exception dans des cas précis car il n’y a pas de plus cher que la liberté de l’individu.

Dans une réplique à la réponse du ministre de la justice, Mohamed Aoujar sur la question de la détention préventive, la députée a estimé nécessaire de réserver cette mesure, somme toute importante, à des cas précis, caril est difficile de compenser les dommages psychiques et moraux causés à un individu innocenté enfin de compte par le tribunal.

Lui répondant, le ministre de la justice a indiqué que la détention préventive n’est pas toujours une faute judiciaire. La mesure est entourée de garanties plus précises et concises qui vont être renforcées dans le projet de procédure pénale, a-t-il dit, ajoutant que le gouvernement va présenter dans ce sens en collaboration avec le parlement une initiative législative.

MB

Related posts

*

*

Top