La santé: un domaine cher au cœur du Souverain

S’il y’a un domaine qui occupe une place importante dans la politique royale, en matière sociale, c’est bel et bien le secteur de la santé. De 2016 à 2017, SM Le Roi Mohammed VI a procédé à l’inauguration de plusieurs hôpitaux, centres d’accueils de malades, centre de formation des professionnels de la santé, au Maroc ou lors de ses tournées en Afrique…consacrant ainsi le droit d’accès de tous sans discrimination aux soins de santé.

En décembre 2016, SM le Roi Mohammed VI a inauguré dans la ville ocre le Centre des consultations externes du CHU Mohammed VI de Marrakech. Ce centre édifié à proximité de l’Hôpital Ibn Tofail et de la Faculté de médecine et de pharmacie de Marrakech, a pour ambition de pallier l’étroitesse et le caractère exigu de l’ancien centre reconverti en une Unité de médecine physique et de rééducation. Le Centre inauguré par le Souverain a été réalisé pour un investissement global de 31,6 millions de dirhams. Cet établissement s’inscrit dans le sillage des efforts déployés par le Souverain pour favoriser l’accès des personnes démunies aux soins de santé et doter la ville ocre d’une infrastructure sociale de proximité et de pointe répondant aux besoins des citoyens en matière d’offre sanitaire. Son but étant de réduire les durées d’attente des rendez-vous, de promouvoir les prestations médicales, de désengorger les services du CHU, d’assurer le suivi et la traçabilité des dossiers médicaux, d’améliorer les conditions de travail du staff médical par de nouveaux procédés de travail innovants.

D’une superficie de 4573 m², cet hôpital de jour couvre toutes les spécialités médico-chirurgicales, notamment la rhumatologie, la médecine interne, l’endocrinologie, la néphrologie, la cardiologie, dermatologie, neurologie médicale, l’hépato-gastro-entérologie, la pneumologie, les maladies infectieuses, les consultations anesthésiques et chirurgicales, ainsi que des consultations en médecine générale et en psychologie. Ce centre comprend 22 salles de consultations de télémédecine (facilitant la téléconsultation, la télé-expertise et l’enseignement à distance), d’électrocardiographie, de radiologie, de stérilisation, de soins externes et plâtre, deux salles d’explorations ophtalmologiques équipées, une pharmacie, des espaces d’attente et un atelier biomédical.

Dans le cadre de ses actions en matière de santé, le Souverain déploie également des efforts pour mettre à la disposition des personnes en situation de handicap ou d’inadaptation, les moyens facilitant leur insertion sociale. C’est ainsi qu’en mai dernier, le Souverain a inauguré un Centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle à Ain Chock à Casablanca, réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour un montant d’investissement de 9 millions de dirhams. La première et la seule unité du genre dans la région Casablanca-Settat.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme socio-médical de proximité pour la région de Casablanca –Settat (2016-2020) lancé en Juin 2016 par le Souverain. Il accueille, notamment les patients démunis souffrant de troubles fonctionnels. Ce centre devra permettre l’autonomie physique des personnes bénéficiaires, à travers des services de rééducation, de kinésithérapie, et de prise en charge des troubles fonctionnels.Le centre réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec, le ministère de la Santé, le Conseil régional de Casablanca-Settat, le Conseil préfectoral, l’INDH, est érigé sur 1720 m². Il dispose d’unités de consultations, de kinésithérapie, d’orphonie, de psychomotricité, d’orthoptie, de psychologie, d’appareillage, de balnéothérapie… Il assure des missions de prise en charge des handicaps relatifs à la déficience du système nerveux et de l’appareil moteur.

Il offre également des services de diagnostic et de soins de pathologie de malformations, de rééducation-kinésithérapie, de prise en charge fonctionnelle des troubles orphoniques…Dans le même cadre, SM Le Roi a inauguré, vendredi 6 juin à l’arrondissement Moulay Rachid à Casablanca, un centre médico-psycho-social, dédié à la prise en charge psycho-sociale des personnes atteintes de troubles psychologiques.Le projet, réalisé pour un investissement de 7 MDH, permettra le traitement des maladies mentales à travers le développement des capacités relationnelles et d’apprentissage des patients, le renforcement de leur autonomie, leur sens de responsabilité, leur sentiment de bien-être et leur estime de soi. Construit sur une superficie de 1429 m², son objectif est de pallier le manque d’infrastructures du genre au niveau national. Il possède un pôle médical constitué de salles de consultation en médecine générale, psychiatrie et psychologie, d’un pôle communautaire disposant de salles d’activités occupationnelles, d’éducation physique et de formation, ainsi que d’une unité d’écoute. C’est le premier centre du genre au Maroc, qui prend en charge les malades mentaux stabilisés ayant besoin de traitement complémentaire.

Les différentes actions royales ciblent également les catégories de patients très vulnérables pour faciliter leur prise en charge. C’est ainsi que le 28 mai dernier, Sa Majesté le Roi a inauguré à Rabat, le premier centre d’accueil de jour des malades atteints d’Alzheimer au Maroc. Un projet réalisé par la Fondation Mohammed V pour la solidarité pour un investissement de 9 millions de dirhams.Ce centre, dont les travaux avaient été lancés en juin 2016 par le Souverain, a pour but de faciliter une prise en charge intégrée et adaptée des patients souffrant de la maladie d’Alzheimer. Il est axé sur un concept médico-social. Il offre une prise en charge à la fois d’ordre médical, mais aussi social, préventif et curatif. Il accueille à la fois les sujets atteints d’Alzheimer à un stade léger ou modéré, mais aussi ceux vivant à domicile. Il s’adresse non seulement aux patients, mais offre également un accompagnement de la personne malade, de sa famille et des aidants à domicile pour faciliter leur rôle auprès des personnes cibles à travers la formation.

Ce centre pilote offre aux patients un accueil de jour. Ils bénéficient de thérapies non-médicamenteuses basées sur la simulation des fonctions cognitives. En effet, l’expertise de ce centre devra permettre de former le personnel soignant pour d’autres centres similaires. Il dispose de deux pôles : un pôle médical et un pôle social. Le pôle médical est lié aux soins en médecine générale, psychiatrie, psychomotricité, neurologie, orthophonie et kinésithérapie. Le pôle d’accompagnement social quant à lui, abrite des ateliers au profit des personnes malades, des aidants, pour renforcer le lien social et la relation entre la famille, les malades et les aidants. Le centre, dont la gestion est assurée par l’Association Maroc-Alzheimer, avec l’appui du ministère de la Santé, a une capacité d’accueil totale de 100 bénéficiaires.

De même, durant le mois de Ramadan, le Souverain a inauguré un Centre d’addictologie à Fès destiné à la prise en charge des jeunes souffrant de conduites addictives. Ce centre s’inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre les conduites addictives mis en œuvre, depuis 2010, sur hautes instructions royales, par la Fondation Mohammed V pour la solidarité, en partenariat avec les ministères de la Santé et de l’Intérieur. Il vise à prémunir les jeunes contre l’usage des substances psychoactives, améliorer la qualité de la prise en charge des personnes addictives particulièrement les consommateurs de drogue, l’accessibilité aux structures de prise en charge, ainsi qu’à encourager l’implication de la société civile et les départements sociaux dans les problématiques de l’addiction.

A l’instar des centres d’addictologie réalisés par la Fondation à Casablanca, Rabat, Oujda, Nador, Marrakech, Tétouan, ce centre assure la prise en charge individualisée, médicale et sociale des personnes souffrant d’un comportement addictif, et œuvre en faveur d’une implication effective des familles dans les actions de prévention. Il a également pour objectifs la réinsertion sociale des personnes concernées, ainsi que l’encadrement et la formation des associations de la région dans le domaine de la réduction des risques. Il comporte un pôle d’accompagnement social et de réduction des risques (salle d’informatique, salle de sport, salle d’expression corporelle et artistique, bibliothèque, bureau associatif), et un pôle médical comportant des salles de soins, de consultation en médecine générale, de consultation en psychiatrie-psychologie, de consultation en addictologie, et de psychothérapie de groupe.

Consacrer le droit à la santé sur le Continent

Si le Souverain ne ménage pas les efforts pour favoriser l’accès à la santé au niveau national, il ne lésine pas également sur les efforts pour permettre un accès à la santé dans les pays du Continent. En mars dernier, lors de sa tournée royale en Afrique, notamment en Côte d’Ivoire, il a inauguré le Centre Mohammed VI de formation en médecine d’urgence du Centre Hospitalier universitaire de Yopougon à Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire.  Ce centre, premier du genre dans le pays, a été équipé et aménagé par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable. Premier du genre dans le pays, ce Centre, aménagé et équipé par la Fondation Mohammed VI pour le Développement Durable, traduit l’intérêt particulier qu’accorde S.M. le Roi à la formation et à la qualification de l’élément humain, pierre angulaire de tout projet de développement, ainsi que Sa volonté d’accompagner la République de Côte d’Ivoire sœur dans ses efforts de promotion et d’amélioration des services de santé.

Il propose une formation pratique en médecine d’urgence au profit des urgentistes et urgentistes en devenir des CHU de Côte d’Ivoire, et des secouristes et auxiliaires de santé. Il comporte notamment des salles de simulation (Adulte/Mère et Enfant), de travaux pratiques, de contrôle multimédia, de cours (possibilité de diffuser en temps réel les travaux pratiques et les simulations en cours dans les autres salles pour une plus grande audience), et d’évaluation, ainsi qu’un espace pour enseignants.

Le Centre a une capacité annuelle de formation de 75 urgentistes et de 120 secouristes et auxiliaires de santé. Il sera géré dans le cadre d’un partenariat entre le CHU Mohammed VI de Marrakech et le ministère ivoirien de la santé et de l’hygiène publique.

DFE

Related posts

*

*

Top