Tag Archives: Bank Al-Maghrib

3 questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma

3 questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma

Al Bayane :Quel est l’évènement de la semaine? Farid Mezouar : La saison des résultats annuels en Bourse se poursuit mais mon attention a été attirée par les chiffres de la Trésorerie Générale du Royaume, relatifs aux finances publiques à fin Février 2018. En effet, le déficit du Trésor a atteint 7,4 Milliards de  DH, en hausse

«Nous voulons faire du «score» un produit de référence au Maroc»

Entre 2009 et 2017, le Maroc a gagné 30 positions, passant du 131e au 101e rang en ce qui concerne le thème «Obtention de prêts». Vu sous l’angle du seul critère «Étendue de l’information sur le crédit», le Maroc a gagné 6 points entre 2008 et 2017, passant de 1 à 7, soit la même

3 questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma

Al Bayane : Quel a été le point marquant de la semaine? Farid Mezouar : La banque centrale a communiqué les chiffres des taux d’intérêt pratiqués par les banques. Ainsi, selon les données de Bank Al Maghrib relatives quatrième trimestre 2017, le taux d’intérêt moyen pondéré débiteur des banques, a augmenté de 17 points de base à

Coin de l’expert: 3 questions à Farid Mezouar, directeur exécutif de flm.ma

Al Bayane : Quelle a été la réaction du marché boursier après la flexibilité? Farid Mezouar : Comme nous le pressentions la semaine dernière et lors de nos différentes analyses, le MASI a pris en compte le passage du dirham en mode de change plus flexible. Ainsi, l’indice s’est apprécié de 2,24% lors des 5 séances boursières

Régime de change flexible: Démarrage dans la douceur

La cotation du dirham sous le nouveau régime de change flexible entrée en vigueur lundi 15 janvier se fait a priori selon les règles du jeu préalablement fixées par la Banque Centrale du Maroc et sans fausse manipulation de spéculations sur le marché des devises. Néanmoins, les avis divergent entre, d’un côté, les craintes sur

Des fluctuations peu significatives sous l’œil vigilant de BAM

Abdelouahed Souhail : il ne faut pas laisser l’instinct de jeu de spéculation prendre le pas sur l’instinct de régulation économique Après plusieurs  mois d’attente  et de report, le régime de change flottant est entré en vigueur depuis, hier lundi 15 janvier, à 11h. Entre souci de spéculation monétaire et l’ambition d’améliorer la compétitivité de l’économie

Le Maroc pour la première fois dans le classement de «Islamica 500»

Le rapport Islamica 500 qui en est à sa 3ème édition n’a pas manqué à sa réputation de révéler les 500 personnalités qui font bouger l’économie islamique à travers le monde. Ce rapport qui couvre de nombreux secteurs d’activité témoigne de la progression importante de l’économie islamique depuis quelques années.Cette année, la finance participative marocaine

Les Incidents de paiement en hausse

Plus de 620 mille personnes ont été interdites d’émettre des chèques en 2016. Le nombre des incidents de paiement va crescendo d’une année à l’autre. Le taux est en hausse de près de 4% en 2016 par rapport à l’année d’avant. En moyenne, les chèques d’un montant entre 5000 et 100 000 dirhams constituent 55,8%

Top