Benacdallah: créer d’abord le climat propice à la réforme et rétablir la confiance

Réforme du système électoral

Le chef du gouvernement, Saad Eddine El Otmani a tenu, mercredi soir, une réunion avec les dirigeants des partis politiques représentés au parlement pour entamer l’examen de la réforme du système électoral à entreprendre.

La rencontre a été marquée par un débat préliminaire au sujet des différentes visions de la réforme escomptée, au terme duquel il a été convenu de tenir d’autres rencontres pour approfondir les discussions sur le sujet.

Interrogé à ce propos par lactu24, le Secrétaire général du Parti du progrès et du socialisme, Mohamed Nabil Benabdallah, a indiqué qu’il s’agissait en effet d’une rencontre préliminaire, au terme de laquelle il a été convenu de programmer d’autres rencontres à tenir dans les plus brefs délais pour se pencher sur l’examen de la reforme à réaliser. A ce propos, le chef du gouvernement a fait savoir que des réunions vont être tenues au sein de la présidence du gouvernement et au ministère de l’intérieur pour dégager les visions en vue de les exposer au cours des prochaines réunions, a-t-il affirmé.

En général, le débat a été axé au cours de cette première réunion sur la vision globale de la réforme du système électoral ainsi que sur les conditions politiques générales dans le pays et les méthodes les plus performantes de préparer le processus électoral, surtout que les élections ne sont pas une simple question technique, mais plutôt une affaire politique par excellence, a-t-il martelé.

Selon le SG du PPS, la réforme des lois électorales requiert la création d’un climat politique propice et la prise de mesures à même de rétablir la confiance entre les citoyens et la chose politique en créant un bond qualitatif dans ce domaine.

Il a également fait savoir que le débat va se poursuivre au cours des prochaines rencontres pour échanger au sujet des visions et sortir avec un nouveau système électoral performant et susceptible de rétablir la confiance dans l’action politique. Il a précisé de même que la prochaine réunion du chef du gouvernement avec les partis politiques représentés au parlement va avoir lieu au cours des prochaines semaines.

Le chef du gouvernement devra également recevoir ce jeudi les dirigeants des partis politiques non représentés au parlement pour recueillir leurs points de vue au sujet de la réforme à entreprendre.

Il est à noter que le PPS et le parti de l’Istiqlal avaient adressé  un mémorandum conjoint au chef du gouvernement lui demandant de procéder à la réforme du système électoral en vigueur. Ils lui avaient également proposé d’organiser de telles rencontres avec les différentes composantes politiques et partisanes pour étudier la réforme des lois électorales.

Ce débat au sujet de la réforme du système électoral national intervient à un an des différentes échéances électorales pour le renouvellement des institutions élues (Chambre des représentants, Chambre des conseillers, conseils régionaux, communaux, provinciaux et préfectoraux), dont le mandat prendra fin en 2021.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top