Journée mondiale du tourisme!

Dans moins de trois semaines, la communauté des voyages célèbre la journée mondiale du tourisme. Cet événement qui coïncide, chaque année, avec le 27 de ce mois, constitue pour tous les intervenants du secteur une occasion de commémorer dans la liesse ce rendez-vous annuel, mais aussi de faire le point sur les multiples volets du domaine et de faire le bilan des efforts déployés.

L’industrie du tourisme n’est pas exclusivement une machine à sous qui se résume en un processus mercantile. De surcroît, c’est également un espace universel où se côtoient les cultures et les civilisations de toute la planète. Toutes les espèces humaines des cinq parties du monde se croisent, en quête de la découverte et de l’exotisme, en plus du bien-être et de la détente.

Dans la capitale du Souss, station balnéaire de choix du Royaume, un sursaut salutaire se tisse dans les diverses composantes, depuis qu’on s’y met pour de bon. Le parachèvement de tout le processus de la restructuration s’accomplit, progressivement, dans la concorde. À notre sens, il serait loisible de faire de la journée mondiale du tourisme, à la fin de ce mois de septembre, un réel prétexte de fédérer toutes les énergies pour organiser en fanfare une fiesta de relance sur des chapeaux de roues. Une opportunité pour tous les acteurs, institutionnels, élus et professionnels, la main dans la main, de tenir des festivités conviviales où sont impliqués des visiteurs de tous bords. Pour ce faire, il serait judicieux, au niveau du CRT d’Agadir, de dresser un menu diversifié pour la circonstance.

On se souviendra, il y a quelques années, qu’on a eu le mérite de fêter cet événement en organisant dans les artères de la ville un beau carnaval auquel avait pris part une panoplie d’hôtels exhibant leurs prestations artistiques, avec l’adhésion des touristes. On pourrait toujours innover dans ce sens et suggérer bien des initiatives encore plus attractives. L’objectif étant de favoriser davantage la communion  entre opérateurs du tourisme, chasser certaines « animosités » qui persistent encore et surtout de tendre des passerelles d’interactions entre toutes les constituantes du secteur, en particulier l’hôtellerie, la restauration à vocation touristique, les agences de voyages, les bazaristes, les guides…

Le 27 septembre serait, sans doute, un véritable déclic qui mettrait du tonus dans les turbos de ce domaine d’une vitalité criante. Cet entrain permettrait, à coup sûr, de créer cette impulsion psychologique dans les esprits et de repenser le tourisme dans la mutualité et la solidarité. La famille du tourisme et, à travers elle, le parterre de touristes, est appelé à réfléchir et s’activer de concert pour endiguer les entraves et proposer les remèdes palliatifs dans la symbiose. C’est bien cela le leitmotiv de fêter ensemble cet événement planétaire. Agadir est une destination touristique de prédilection, il serait insensé de laisser moisir tout son potentiel pour des calculs réducteurs et des bisbilles inutiles!

Related posts

*

*

Top