La Guinée Équatoriale et le Burkina Faso ouvrent un consulat général à Dakhla

De nouvelles représentations diplomatiques africaines au Maroc

La République de Guinée Équatoriale a ouvert, vendredi, un consulat général à Dakhla.
La cérémonie d’inauguration de ce consulat a été coprésidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue équato-guinéen, Simeón Oyono Esono Angue.

Pour sa part, la République du Burkina Faso a ouvert, vendredi, un consulat général à Dakhla.

La cérémonie d’inauguration de ce consulat a été co-présidée par le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, et son homologue burkinabè, M. Alpha Barry.

Il s’agit de la 7ème représentation consulaire inaugurée à Dakhla en 2020, après le consulat général de Gambie, ouvert le 7 janvier dernier, le consulat général de la Guinée, qui a commencé à offrir ses services le 17 du même mois, le consulat général de la République de Djibouti (28 février), le consulat général de la République du Liberia (12 mars), le consulat général du Burkina Faso et le consulat général de la République de Guinée Bissau inaugurés ce vendredi.

Pour Nasser Bourita, cette décision renferme plusieurs significations juridique, politique et diplomatique, en ce qui concerne le renforcement de la dynamique de soutien à la marocanité du Sahara et le renouvellement du soutien absolu des revendications légitimes du Royaume sur cette partie de son territoire.

Le chef de la diplomatie marocaine  a aussi mis en exergue la solidité des relations bilatérales et les concertations politiques permanentes entre ces pays et le Maroc.

M. Bourita a aussi signalé que l’inauguration de ces représentations consulaires contribuera également au renforcement de la coopération économique entre les deux pays, en cohérence avec la place de choix que le Souverain accorde à la ville de Dakhla en tant que locomotive économique étant donné qu’elle constitue un véritable trait d’union entre le Maroc et sa profondeur africaine.

Dans ce contexte, il a mis en exergue l’importance de la présence économique marocaine à Burkina Faso et son rôle dans l’accompagnement des programmes de développement dans ce pays, précisant qu’environ 10% des investissements extérieurs du Royaume dans le continent africain sont concentrés au Burkina Faso, à travers une forte présence des banques et des sociétés marocaines œuvrant dans les domaines des télécommunications, des assurances et de construction.

Related posts

*

*

Top