Le 8ème congrès national de la JS reporté à la mi-septembre

Initialement prévu les 28, 29 et 30 juin courant au complexe Moulay Rachid de la Jeunesse et de l’enfance de Bouznika, le huitième congrès national de la Jeunesse socialiste (JS), organisation parallèle du Parti du progrès et du socialisme, créée en 1976 sous le nom de JMPS (jeunesse marocaine du progrès et du socialisme), a été reporté à la mi-septembre prochain.

Cette décision a été adoptée sur proposition du secrétaire général de l’organisation, Karimi Jamal Benchekroun, à la majorité écrasante par le Conseil central de l’organisation, réuni dimanche 16 juin à Rabat, en session extraordinaire, en présence d’une délégation du Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme, conduite par le Secrétaire général Mohamed Nabil Benabdallah et dont faisaient partie Ghizlane Maamori, Fatima Zahra Barassat et Driss Redouani.

La délégation a participé aux travaux de la réunion qui ont duré tout au long de la journée.

Organiser des débats publics

Ce report a été décidé dans le but de poursuivre les préparatifs du Congrès national dans les meilleures conditions pour en faire une étape de rayonnement dans l’histoire de l’organisation, parfaire l’élaboration des  documents du congrès national, permettre aux sections provinciales de tenir leurs assemblées générales et leurs congrès provinciaux. Le but en est, surtout, d’organiser des fora de débats publics autour des thèses du congrès avec la participation du large public des jeunes, selon le SG de l’organisation.

Réunir les conditions optimales de réussite

Cette décision se justifie aussi par le fait qu’il faut tenir compte des observations et des remarques des militants de l’organisation, qui sont animés par la volonté d’assurer à ce grand rendez-vous les conditions optimales de réussite, a indiqué pour sa part le président du comité national préparatoire du congrès Jalal El Moata, qui a présenté un exposé détaille sur l’avancement des travaux préparatoires.

En dépit des retards et des contraintes objectives rencontrées, beaucoup d’objectifs ont été réalisés et personne ne doit douter du ferme engagement de l’organisation de relever tous les défis et de réussir le pari d’organiser un huitième congrès national phare. Un congrès qui constituera un nouveau départ pour réaliser une nouvelle œuvre et de nouveaux acquis dans la vie de la JS, a-t-il expliqué.

Tout en adoptant ce report, le Conseil central de la JS a entériné à l’unanimité par la même un nouvel agenda pour le renouvellement des adhésions, l’organisation des assemblées générales, des congrès et d’autres débats outre la structuration et la restructuration des organisations des base à travers le territoire national. Il a prévu une période pour les recours contre les décisions des instances dirigeantes. Il a également adopté à la majorité écrasante un communiqué final de la session.

A l’issue des préparatifs de ce congrès national, quelque 700 délégués (es) devront y participer pour débattre et adopter les documents du congrès et élire de nouvelles instances dirigeantes dont un secrétaire général pour les quatre prochaines années à venir.

M’Barek Tafsi

Related posts

*

*

Top