Le souci migratoire !

Il ne fait pas de doute que la question migratoire s’avère aiguë et complexe. Plusieurs parties interviennent dans le secteur, à plus d’un registre. Tout en mettant l’accent sur l’approche inclusive, dans cette ébauche épineuse, il va sans dire  aussi qu’il importerait d’insister, en fait, sur une meilleure coordination de tous les intervenants au service des Marocains Résidents à l’Etranger.

Dans ce sens, il est question,d’encourager la spécialisation dans ce domaine, déterminer les fonctions et les missions de chaque contributeur et agir dans la synergie entière, en vue de valoriser et mettre à l’oeuvre toutes les potentialités et ressources spécifiques.

Il se serait agi de l’inclusion de toute capacité susceptible de contribuer au relèvement de la situation des émigrants du monde, y compris les médias voire les artistes. Par ailleurs, dans le même ordre d’idées, il conviendra que toutes les compétences nationales sont appelées à tirer partie de cette dynamique ambiante afin de propulser les atouts de l’évolution davantage en avant. Concernant le pari à relever dans cette perspective ascendante au niveau des migrations, il est nécessaire de réconcilier cette équation relative à l’intégration saine dans les pays d’accueil et le raffermissement du sentiment d’appartenance au pays d’origine.

Tout en étant conscient de l’acuité de cette opération, il est lisible de  rappeler les mécanismes clés de cette démarche, axés sur les aspects à caractère culturel, éducatif, religieux, administratif, social, économique et consulaire dans le but de mettre en fonction toutes les conditions idoines de sa concrétisation. A cet égard, on serait plutôt favorable à la mise en œuvre des actions d’anticipation et d’accompagnement pour atténuer les effets de la crise économique qui frappe actuellement nombre de pays d’Europe ou encore les événements politiques marquant d’autres Etats, tout en motivant la volonté d’investir chez les émigrants marocains.

A ce propos, on ne manquera pas non plus, de mettre en exergue l’importance prépondérante que revêtent les consulats aux plans de l’animation culturelle et l’assistance sociale pour consolider les liens identitaires avec le pays d’origine, à travers le renforcement des centres culturels au niveau des structures consulaires.

Dans ce contexte, on appréciera l’actuel mouvement actif du département de tutelle et ses multiples partenaires dans nombre de pays d’accueil, plus particulièrement en Europe, à travers un agenda temporel défini. Cette démarche consiste à placer des guichets uniques auxquels s’adjoignent, entre autres, des agents de la jurisprudence afin de se mettre à la disposition des plaignants en différends judiciaires. Une occasion aussi pour préparer dans les conditions optimales, la prochaine campagne de «Marhaba» qui se pointe à l’horizon très prochainement.

Related posts

*

*

Top