Magnanni: L’industriel espagnol de la chaussure quitte le Maroc

Présent au Maroc depuis 13 ans, le groupe espagnol Magnanni, industriel connu pour sa marque éponyme de chaussures de luxe pour homme quitte le pays. Il vient de liquider sa filiale marocaine.

Cela faisait quelques années déjà que l’industriel avait progressivement réduit son périmètre d’action. À son apogée, en 2003, son usine d’Ain Sebaâ comptait jusqu’à 100 salariés, faisant de celle-ci son site principal de production au monde pendant un temps. Mais le manque de compétitivité, dont souffre généralement l’industrie du cuir au Maroc, a poussé le groupe ibérique à mettre un terme à son aventure au Maroc.

Les coûts logistiques, sur l’ensemble de la chaîne de production, constituent la principale cause de cet arrêt d’activité au Maroc. Du fait de l’insuffisance de la matière première locale en quantité et en qualité, due à la défaillance des unités marocaines de tannage, les industriels de la chaussure sont obligés d’importer le cuir. Une importation de matière qui s’élève en moyenne à 70% du coût du produit. La conséquence de cette situation, c’est le manque de compétitivité des acteurs locaux face aux produits des concurrents asiatiques et européens.

Il faut dire que l’État a essayé d’intervenir pour mettre fin à ce problème, mais cela n’a pas fait évoluer les choses. Le problème persiste malgré les contrats de performance signés en février 2016 avec les industriels. Celui-ci avait pour but de doubler le chiffre d’affaires du secteur à l’horizon 2020 et d’atteindre les 7,5 milliards de dirhams. Le départ de Magnanni illustre bien la situation actuelle des industriels de la chaussure au Maroc qui sont loin d’être en bonne forme.

Selon les derniers chiffres de la Fédération des Industries du Cuir (FEDIC), le secteur a réalisé un chiffre d’affaires de 4 milliards de DH à l’export en 2017, en légère hausse de 2,16% sur un an. Concernant la chaussure, les exportations ont reculé l’an dernier de 0,46% à près de 2,07 milliards de dirhams. Il est important de rappeler que la branche de la chaussure pèse 73% des exportations totales du secteur.

Fondé en Espagne en 1954, le groupe Magnanni a pu se développer et imposer sa présence à l’international et ainsi se faire une place parmi les grands noms de la chaussure haut de gamme. Le groupe est présent à Paris, New York, Hong Kong ou encore Tokyo. Il réalise un chiffre d’affaires global de plus de 40 millions d’euros, soit 440 millions de dirhams.

Soumayya Douieb

Related posts

*

*

Top