Le marché des voitures neuves est toujours en vert

Le marché des voitures neuves au Maroc n’est sûrement pas impacté par les vacances. Il ne cesse d’enregistrer de très belles performances depuis quelques années. Ainsi, le nombre d’immatriculations a affiché, à fin août 2017, 113 278 unités; soit une augmentation de 4,47% comparativement avec la même période de l’année écoulée.

Le marché des véhicules particuliers (VP) poursuit sur sa lancée avec un bond de +18,81% grâce à 13.447 nouvelles immatriculations sur le seul mois d’août 2017. Par segment, celui des voitures particulières (VP) culmine à 104 624 voitures cédées au cours des huit derniers mois de l’année, soit une progression de 4,11%. Pour sa part, le marché des véhicules utilitaires légers (VUL) affiche toujours sa bonne santé avec un volume de vente de 8.654 unités et une croissance de +25,35%.

Pour le top 10 des ventes, Dacia est largement en tête du classement avec 31.622 voitures vendues, soit une hausse de 14,40%. La marque lowcost continue de ratisser large dans le marché grâce à son rapport qualité/prix très compétitif auprès de la clientèle marocaine. Elle est suivie par Renault qui a pris cette année une nette avancée par rapport à ses poursuivants immédiats. Elle enregistre au compteur 13.843 véhicules écoulés, soit une progression de 31,1%. Fidèle à sa troisième position, Ford cumule un volume des ventes de 8 495 voitures mais accuse une baisse de 14,93%. Volkswagen grimpe à la quatrième position avec 7 612 voitures cédées en hausse de 11,24%. De sa part, la marque Hyundai est arrivée à la cinquième place avec 7 111 immatriculations en enregistrant une progression de 5,05%.

Peugeot rétrograde à la sixième position affichant un volume de 6 732 unités, soit une petite croissance de 1,91%. Mais la marque au lion présente des potentialités indéniables. Des modèles comme 208, 308 ou 3008 peuvent faire la différence dans leur segment. Nissan grimpe à la septième position atteignant un cumul des ventes de 4 594 véhicules, soit une croissance de 10,73% due essentiellement au Qashqai qui reste l’un des SUV les plus vendus du marché. Toutefois, il faut noter que Micra présente elle aussi une performance honorable. Citroën s’adjuge la huitième place avec 4 314 immatriculations et une hausse de 4,25%. En dégringolade, Fiat recule à la neuvième position à 4 103 unités, soit une régression de 33,44%. Toyota ferme le peloton à 2 347 voitures écoulées en baisse de 11,17%.

Dans le segment de luxe, Mercedes maintient sa position de leader avec 1.998 unités vendues, soit une hausse de 8,82%. BMW se positionne à la deuxième place avec un volume de 1 791 voitures écoulées, soit une baisse de 2,08% par rapport à la même période de l’année 2016. Quant à Audi, la performance est toujours au rendez-vous cette année avec 1 542 unités écoulées et une croissance de 12,06%. Les deux marques Land Rover et Jeep occupent respectivement la quatrième et la cinquième position avec 850 unités (baisse de 34,31%) et 729 voitures vendues avec un recul de – 42,46%. Volvo arrive à sixième position en affichant 334 unités (-17,53%), Jaguar se positionne en 7e rang avec 201 voitures vendues (-32,32%), Alfa Romeo progresse de 2,84% avec ses 181 unités écoulés et Porsche affiche aussi du vert (7,14%) avec ses 135 unités vendues.

Au niveau du VUL, Ford est en tête avec 1 567 véhicules cédés et une progression de 29,5%. Fiat est deuxième à 1 367 immatriculations et une croissance de 24,84%. Elle est suivie par Renault qui affiche un volume de 1 153 unités, soit un bond de 46,32%.

J. El Omari

Top