Mouloud Ou Hamouch n’est plus!

Une autre figure de la musique marocaine vient de s’en aller !  Mouloud Ou Hamouch a tiré sa révérence samedi 27 octobre, après un long combat contre la maladie.

Il y a une semaine, on publiait sur nos colonnes un article sur son état de santé. Après avoir souffert en silence, il a quitté de la même manière le milieu artistique. Mouloud était atteint du cancer. Une maladie qui a arraché la vie à plusieurs artistes talentueux qui ont tant donné à la musique, à l’art… qui ont animé des fêtes, fait bouger des foules et parcouru des distances pour donner de la joie aux Marocains.

Mouloud Ou Hamouch a consacré sa vie à l’art. Très discret, il a toujours travaillé dans l’ombre, loin des lumières et des projecteurs. Doué, passionné, amoureux jusqu’au bout… de ses racines, de sa langue amazighe poétique et de sa musique, son parcours riche remonte au années 50.

Mouloud est né avec du rythme dans la peau et la parole poétique sur la langue… il a fait ses premiers pas dans le monde musical, un peu plus tôt que Moha Oumouzoune et les autres ténors de la musique amazighe.  Très jeune déjà, le défunt s’est lancé dans un domaine à «risque». En 1962, le tambourinaire talentueux fait la rencontre de  Mohamed Rouicha  qui  le  nomme « mémoire de la musique amazighe».

Le défunt a accompagné pendant un demi-siècle, environ, cette icône de la musique marocaine. Ils ont formé un corps musical singulier. Les deux génies cherchaient une musique qui puisse s’inscrire dans l’universalité. La voix de Mouloud s’est révélée dans le rythme, dans la maîtrise majestueuse de son instrument : le tambourin. Mouloud n’est pas mort, il a juste voyagé…

Mohamed Nait Youssef

Related posts

*

*

Top