La pensée de Ali Yata revisitée

Dans une ambiance intellectuelle, la pensée de Ali Yata, entant que leader politique, nationaliste, patriotique et professionnel des médias, a été revisitée vendredi 15 septembre à Casablanca lors d’une rencontre organisée par la Fondation portant son nom. En effet, cette pensée, qui rallie et échauffe encore et toujours les esprits de la classe politique et du champ médiatique, a fait l’objet d’un débat fructueux, des témoignages et d’interventions des acteurs politiques et médiatiques ayant côtoyé Ali Yata ou travaillé à ses côtés.

Le ton a été donné Par Mahtat Rakas, directeur de publication des quotidiens Al Bayane et Bayane Al Youm, qui a rappelé le contexte de la rencontre, la pertinence et la pérennité de la pensée de Ali Yata, qui demeure d’actualité.

Par la suite, le président de la Fondation Ali Yata et président du conseil de la présidence du parti du progrès et du socialisme (PPS), Moulay Ismail Alaoui s’est arrêté sur la trajectoire du leader du parti et de la nation, qui reste toujours présent par sa pensée, ses idées, son professionnalisme et son patriotisme.

Dans le même sens, Mohamed Abderrahmane Berrada, ancien directeur général de SAPRESS a rappelé le combat du fondateur des organes de presse du PPS pour la liberté de la presse, le militantisme conjugué à la mise de l’information à la disposition du public et sa vision pour développer le champ médiatique. Cet axe a été ensuite développé par Khalil Hachimi Idrissi, journaliste professionnel, chroniqueur, ancien fondateur-directeur du quotidien Aujourd’hui le Maroc et actuel Directeur général de la MAP.

Après ces interventions, la parole a été donnée à l’assistance, qui a hautement loué cette initiative avant de s’interroger sur les actions qu’il faut entendre pour mettre cette expérience à la disposition des générations montantes. Cette rencontre, a été marquée par la présence des membres du bureau politique du PPS, (Rachida Tahiri, Abdessalam Seddiki, Abderrahim Bansar, Mustapha Labraimi, Karim Tej, Ahmed Salem Latafi, Ahmed Zaki), des membres du comité central du PPS, de nombreux militants, des professionnels des médias, des acteurs associatifs et culturels et plusieurs autres personnes.

B.Amenzou

Related posts

*

*

Top