PPS et FPE: «il est temps d’adopter le code de la famille à l’esprit de la Constitution de 2011»

Journée Internationale de la Femme du 8 Mars 2021

*Il est plus que jamais nécessaire d’aller vers une nouvelle génération de droits humains des femmes, dans le sens d’une reconnaissance de l’égalité complète entre les femmes et les hommes.

*Le gouvernement est appelé à placer l’Homme en général et  la Femme en particulier, au cœur du plan de la relance économique.

*Appel à l’adoption de garanties pour la mise en œuvre optimale de tous les outils de la parité et de l’égalité

Le Parti du Progrès et du Socialisme et son organisation parallèle, le Forum de la Parité et de l’Egalité (FPE), commémorent la Journée Internationale de la Femme et présentent à l’ensemble des femmes les félicitations les plus chaleureuses et les salutations les plus sincères. Ils soulignent que le combat pour la reconnaissance des droits humains des femmes fait partie intégrante de la lutte pour une société de la liberté, la démocratie, la modernité et la justice sociale.

Le Parti du Progrès et du Socialisme et le Forum de la Parité et de l’Egalité estiment que cette occasion doit constituer un moment de réflexion autour des acquis du projet sociétal fondé sur l’égalité et ses échecs. Ils soulignent qu’il est plus que jamais nécessaire d’aller vers une nouvelle génération de droits humains des femmes, dans le sens d’une reconnaissance de l’égalité complète entre les femmes et les hommes.

Compte tenu des graves répercussions de la pandémie du Covid-19 et plus précisément sur les femmes, le parti et le forum estiment que le gouvernement est appelé à placer l’Homme en général et  la Femme en particulier, au cœur du plan de la relance économique et au centre du chantier de la couverture sociale et qu’il est nécessaire de mettre en place les politiques publiques sur la base de l’approche du genre social. Et ce dans le but d’accroitre le taux d’intégration de la femme dans le marché d’emploi avec la reconnaissance effective de l’égalité dans tous les droits professionnels.

Le parti et le forum soulignent qu’il est temps d’introduire les amendements nécessaires au code de la famille conformément à l’esprit de la Constitution de 2011, dans le sens de consolider le principe de l’égalité et de mettre en œuvre de manière vigoureuse des mécanismes de détection, de contrôle et de répression de la violence et de la discrimination à l’égard des femmes. Ils appellent de même à assurer le climat propice au lancement d’un dialogue serein, responsable et pondéré au sujet des questions sensibles spécifiques en matière d’égalité.

Le PPS et le FPE appellent à l’adoption de garanties pour la mise en œuvre optimale de tous les outils de la parité et de l’égalité tout en se déclarant convaincus de la nécessité de la mise en conformité de l’ensemble des législations nationales y afférentes. Tout en enregistrant certains acquis au niveau de la législation électorale, ils estiment que les derniers projets de lois électorales sont encore loin de permettre d’aller réellement vers la parité.

A cette occasion à fortes significations, le Parti du Progrès et du Socialisme et le Forum de la Parité et l’Egalité réitèrent leur appel à l’ensemble du mouvement progressiste féminin pour le renforcement de la coopération pour un meilleur encadrement social. Ce qui est à même d’avoir un impact positif dans la bataille contre les résistances négationnistes qui entravent la marche vers la mise en œuvre des droits des femmes.

*

*

Top