Programme intégré d’appui et de financement des entreprises

«Le secteur bancaire est bien prêt et l’engouement est au rendez-vous»

Les réunions se succèdent depuis l’appel royal aux établissements de crédits pour venir en aide aux porteurs des projets et jeunes entrepreneures.

Une rencontre a eu lieu, lundi dernier, à Rabat pour faire le point sur l’état d’avancement du programme intégré d’appui et de financement des petites et moyennes entreprises et des startups. Valeur aujourd’hui, de nombreux dossiers ont été traités et même autorisés. Des mesures d’accompagnement régionalisé sont désormais mises en place pour fluidifier les procédures administratives, bancaires et comptables et faciliter les modalités de montage et de suivi des projets. Le mot d’ordre qui résonne renvoi au rétablissement de la confiance et à la relance de l’investissement.

Les représentants du GPBM, Bank Al Maghrib, la CGEM et le Fonds Hassan II se sont donnés rendez-vous  ce lundi pour faire le point sur l’état d’avancement du programme de financement des PME-PME et des Startups. Le président du Groupement professionnel des banques du Maroc (GPBM) a confirmé lors de cette rencontre l’engouement de la part des porteurs des projets après plus de deux semaines du lancement du Programme.  Les porteurs de projets sont venus nombreux auprès des agences bancaires pour s’informer sur les produits de financement proposés et déposer où compléter les demandes de crédits a-t-il dit. Pour Othmane Benjelloun la vigilance reste de mise pour réussir le processus conformément à la haute sollicitude royale.

Le nouveau président de la CGEM (Confédération générale des entreprises du Maroc) Chakib  Alj a saisi cette occasion pour présenter l’offre CGEM. Cette offre prévoit un acompte de 30% à la commande et un paiement à la livraison ou à la réception sans pour autant de délai de paiement. Le processus d’octroi de ces commandes sera dématérialisé après opérationnalisation d’une plateforme dédiée. Pour le patron des patrons il est question d’accompagner les jeunes entrepreneurs à amorcer leur Business avec l’offre et de leurs apporter le soutien dans la phase post-financement.

Pour sa part Jouahri, wali de BAM  a indiqué  qu’un guide de financement a été établi, sous forme de questions/réponses.  « A présent, le secteur bancaire est prêt a-t-il noté avant d’informer sur la création par région des guichets bancaires notamment au Crédit agricole et Barid BANK. Selon lui, un deuxième guide est en cours d’élaboration pour mieux accompagner les porteurs de crédit.  Ces guides seront actualisés et enrichis au fur et à mesure des problématiques rencontrées.

Le reporting est également au menu pour avoir plus de détail sur les tenants et aboutissants des projets et des secteurs d’activité. Le tout fera l’objet de compagne de communication et de vulgarisation auprès du grand public.

La présidente du Fonds Hassan II, Hind Tâarji, à rappeler qu’une tranche de 2 milliards de dirhams a été rajoutée à l’enveloppe initiale consacrée au Programme, et ce pour financer l’entrepreneuriat dans le monde rural ».

*****

Pour rappel le programme intégré d’appui et de financement des entreprises, porte sur une enveloppe de 8 milliards de dirhams sur les 3 prochaines années. Les crédits alloués seront facturés à taux très compétitifs plafonés à 2% et 1,75%  pour le monde rural. La seule garantie reste liée à celle du projet lui-même.  Un taux préférentiel de 0,1% pour les primes d’assurances «décès/invalidité totale – emprunteur» est prévu.

Par  Fairouz El Mouden

Related posts

*

*

Top