Saad Eddine Otmani: pour un souffle démocratique nouveau

Débat à distance entre le PPS, l’Istiqlal et le PJD

Plus bref, le SG du PJD, Saad Eddine Othmani, également chef du gouvernement, a estimé que le Maroc a besoin plus que jamais en cette période d’un souffle démocratique nouveau, car sans démocratie, il n’y a pas de développement et sans démocratie il n’y a pas de partis politiques capables de prendre des décisions indépendantes et en mesure d’interagir avec les citoyens.

Au PJD, a-t-il dit, l’on tend la main à tous les partis politiques pour travailler ensemble dans l’intérêt du pays en particulier dans cette phase difficile.  Et ce pour servir en premier lieu le pays et renforcer davantage la confiance retrouvée dans les institutions politiques du pays dont les partis politiques, abstraction faite des référentiels idéologiques des uns et des autres, a-t-il dit, soulignant que ce qui a été réalisé en cette période sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi a évité au pays le pire. D’aucuns estiment que sans les mesures prises, le Maroc aurait enregistré quelque 6000 contaminations au Covid-19 par jour et pas moins de 200 décès.

Les mesures de soutien prises ont permis aussi la relance de certains secteurs. Le Maroc exporte aujourd’hui des bavettes produites par des entreprises nationales mais également par des coopératives, a-t-il dit. Il a réussi aussi à s’assurer son autosuffisance en éthanol, précisant que le Comité de veille discute au cours de ses réunions de toutes les réclamations et critiques qui lui parviennent.

Il a également rappelé que le gouvernement s’est engagé à organiser des consultations avec les partis politiques au sujet des étapes à venir et du projet de loi de finances rectificatives à soumettre au parlement et dont les grandes orientations portent sur l’enseignement, la santé et l’emploi ainsi que sur les chantiers de la recherche scientifique et de l’intégration numérique.

Pour ce qui le concerne, le PJD a mobilisé l’ensemble de ses structures au cours de cette bataille au même titre que l’ensemble des partis politiques qui ont adhéré aux mesures prises, selon lui.

Le PJD joue son rôle constitutionnel et œuvre pour le respect du pluralisme politique. Pour s’acquitter de sa tâche, il a organisé plusieurs activités durant le mois de ramadan à travers l’ensemble du territoire national, dans le but de servir le pays et lui permettre de faire face à la pandémie, car même après le déconfinement, l’on devra apprendre à vivre avec la menace de ce virus très mutant et dangereux, qui menace l’humanité tout entière.

M’Barek Tafsi

Étiquettes ,

Related posts

*

*

Top