«Solo» représente le théâtre marocain aux JTC

Après avoir remporté, mercredi dernier à Tétouan, le Grand prix de la 19è édition du Festival national du théâtre, la pièce théâtrale «Solo» de la troupe Akoun pour la culture et les arts de Rabat représentera le théâtre marocain à la compétition officielle de la 19è édition des Journées Théâtrales de Carthage (JTC), dont le bal a été ouvert vendredi 08 décembre avec un vibrant hommage à Al Qods.

Lors de l’ouverture, des hommages ont été rendus à des figures de proue du monde de la culture et de l’art arabes entre autre Romdhane Chatta, Slim Mahfoudh, Mohsen Ben Abdallah, le poète Hassin Kahwaji, Hédi Zoghlami, Raja Ben Ammar, Hatem El Ghanmi.

En effet, «Solo» qui  a brillé de mille feux à la 19e édition du Festival national du théâtre en décrochant  plusieurs prix rentrera en lice parmi les 11 pièces de  théâtre venues  du  continent africain et  des pays arabes dont «Les veuves» de Wafa Taboubi (Tunisie), «Freedom House» de Chedly Arfaoui, «L’expérience» d’Ahmad Ezzat El Alfi (Egypte), «Témoins de la nuit» de Khalil Naceerat (Jordanie), «Saleb» d’Ali Daeem (Irak), «Bahija» de Ziyani Chérif Ayed (Algérie), Jamel Chekir (Syrie). Par ailleurs, 5 prix à savoir la «Meilleure œuvre complète», «Meilleure mise en scène», «Meilleur scénario», «Meilleur acteur» et «Meilleure actrice» seront attribués par le jury de cette édition. La 19e édition des Journées Théâtrales de Carthage (JTC) sera riche en programmation.

Au total, 100 pièces de théâtre, dont 56 représentations tunisiennes, cinq africaines et 14 arabes seront jouées durant les 8 jours du festival. La pièce de théâtre, «Solo», écrite par Mohamed El Hor et Hajar El Hamidi qui ont remporté en ex-aequo le prix de l’écriture théâtrale, ne manque pas de poésie.

Dans la pièce, Zahra Ahmed, femme brave mais aussi unique a pu se révolter et s’en sortir d’un passé douloureux et amer. Zahra a été forcée de vivre comme un homme, mais avec un corps et une sensibilité de femme. Un vrai calvaire ! Il faudra attendre une nuit de Ramadan plus précisément la Nuit du destin, pour que le destin de Zahra prenne une nouvelle piste quand le père demande à sa fille de prendre son destin en main en vivant sa vie de femme loin de la famille. Zahra fait la rencontre d’Assise, réceptionniste au hammam à Alger et entame une nouvelle vie.

Mohamed Nait Youssef

*

*

Top