Vers un bon cru 2017 pour l’action au niveau mondial

A fin octobre 2017, le MSCI World affiche une performance annuelle de 16,31% dont 29,78% pour les marchés émergents et 5,85% pour le MSCI Morocco. 

En effet, les marchés développés du G7 affichent un gain annuel de 15,85% dont une performance de 23,66% pour l’Allemagne, 26,19% pour la France, 17,56% pour le Japon, 15,16% pour les Etats-Unis et 12,33% pour le Royaume-Uni.

Surtout, la performance mondiale a été tirée par les marchés émergents et les Frontier Markets avec des performances de respectivement 29,78% et 22,66%. Ainsi, plusieurs marchés se sont distingués comme ceux de la Chine (+46,72%), de l’Inde (+25,47%), du Brésil (+20,9%) ou de la Turquie (+39,49%).

Pour sa part, le marché marocain est en sous-performance par rapport à son environnement africain avec une performance de 17,15% pour FM Africa dont 27,84% pour le Nigeria, 26,31% pour Mauritius et 23,2% pour le Kenya. La Tunise affiche pour sa part une performance de 1,64% (+10,94% pour le MSCI Tunisia en monnaie locale) plombée par la baisse du dinar tunisien car les indices sont calculés en dollar. Quant aux marchés africains émergents, la hausse est de 2,53% pour l’Egypte et de 16,35% pour l’Afrique du Sud.

Ce bon comportement des marchés actions au niveau mondial s’explique par un alignement des étoiles avec la politique accommodante de plusieurs banques centrales, la stratégie graduelle de la FED en termes de hausse des taux et la tonicité de l’économie chinoise. Justement, en plus de la Chine, les autres économies émergentes affichent une croissance robuste de deux fois plus importante que celle des pays développés.

Farid Mezouar

(Directeur exécutif de flm.ma)

Related posts

*

*

Top