Abdelouahed Souhail : «Ecouter les attentes des citoyens est une obligation pour tous les militants»

Dans le cadre des préparatifs du 10e Congrès national du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), prévu les 11, 12 et 13 mai prochain à Bouznika, la section provinciale de Hay El Hassani-Casablanca a tenu son Congrès provincial, dimanche 15 avril 2018.

Les travaux de cette rencontre, qui se sont déroulés dans un climat démocratique, ont été marqués par la reconduction de Mustapha Mandour en tant que Secrétaire provincial du Parti et l’élection de sept congressistes, qui auront pour mission de représenter la province lors du Congrès national.

De même, les militants de cette section ont proposé démocratiquement deux représentants qui siègeront au prochain Comité central du PPS qui sera élu par le Congrès national en mai prochain.

Selon Mustapha Mandour, le choix des congressistes a été basé sur des critères bien précis, basés sur l’engagement effectif, la compétence et la rentabilité.  Et d’ajouter que tous les militants sont conscients de l’importance de réussir le prochain Congrès, qui est une étape cruciale et un moment démocratique dans la vie du Parti.

La séance inaugurale de ce Congrès a été marquée par la participation d’Abdelouahed Souhail, qui, dans une allocution au nom du BP du Parti, a insisté sur les enjeux du 10e Congrès national, soulignant dans ce sens que le choix du thème «Pour un nouveau souffle démocratique», n’est pas fortuit.  En termes plus clairs, il est certain que le Maroc a réalisé, ces dernières années, des progrès en matière de démocratie et de libertés, cependant il est fort à constater qu’on se trouve aujourd’hui face à une réalité confuse et marquée par l’attentisme, a souligné le membre du BP du PPS.

Cela étant, un nouveau souffle démocratique est synonyme de plus de dignité, de justice sociale et de politiques économiques qui garantissent le bien-être social.

Poursuivant dans le même ordre d’idées, Abdelouahed Souhail a évoqué le contexte des préparatifs pour le Congrès national du Parti qui vit au rythme de débats intenses et fructueux ayant pour but d’enrichir le projet des thèses politiques qui sera soumis aux congressistes. Et de souligner que la question que l’on doit poser avec insistance doit porter sur la finalité de l’action militante. «On ne peut pas concevoir une vie politique, sans écouter les attentes des citoyens. Il s’agit d’une obligation que tous les militants doivent remplir», a-t-il noté en substance.

Sur un autre registre, Abdelouahed Souhail s’est attelé dans son intervention sur les derniers développements de la question du Sahara marocain, notamment les provocations du polisario et son parrain l’Algérie visant à porter atteinte à notre intégrité territoriale. «Nous sommes tenus à faire face à toutes les manœuvres hostiles à notre intégrité territoriale, tout en réaffirmant notre attachement à une solution pacifique sous l’égide des Nations-Unies», a précisé le membre du BP du PPS. Et de conclure que cela exige, avant tout, «le renforcement du front intérieur, le respect des institutions constitutionnelles et le respect de la volonté des électeurs exprimée par les urnes».

Khalid Darfaf

Related posts

*

*

Top