Communiqué du Bureau Politique du PPS

Le PPS appelle le gouvernement à accorder un traitement rapide et efficace aux  catastrophes naturelles

  • … à traiter la question de l’interruption volontaire de grossesse sur la base du référentiel universel des droits de l’homme
  • … à traiter avec fermeté les atteintes à la vie privée et à la dignité des citoyens
  • … se félicite du succès du huitième congrès national de la Jeunesse Socialiste,
  • … accompagne les préparatifs du 2e congrès du Forum Parité-Egalité, prévu les 12 et 13 octobre 2019.

Au début des travaux de la réunion du Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme, tenue mardi 10 septembre 2019, la direction du parti s’est arrêtée sur la catastrophe d’ «Oued Damchane » dans la province d’Errachidia. A cette occasion, le Secrétaire général a présenté au nom de l’ensemble des militantes et militants du parti, les condoléances les plus attristées aux familles des victimes de cette nouvelle tragédie qui s’ajoute à d’autres catastrophes naturelles, enregistrées au cours de cette saison dans certaines régions de notre pays faisant des morts et des blessés et provoquant des dégâts matériels ayant touché des installations publiques et des biens privés.

A cet égard, le Bureau politique du PPS appelle le gouvernement à accorder un traitement rapide et efficace aux  catastrophes naturelles sur la base d’une politique publique portant sur les différents aspects.

Tout en passant en revue les défis que soulève le traitement de ce phénomène, résultant des changements climatiques que connaissent le monde et le Maroc et les efforts déployés par les autorités compétentes pour le sauvetage, la présentation des secours et l’allègement des effets de ces catastrophes et des tragédies qu’elles provoquent, le Bureau politique du Parti du progrès et du socialisme, tout en exprimant sa solidarité avec les habitants sinistrés et tout en renouvelant ses condoléances aux proches des victimes et exprimant ses vœux de prompt rétablissement aux blessés, appelle le gouvernement et toutes les autorités publiques concernées, aux niveaux central et provincial, à assumer pleinement leurs responsabilités et à redoubler d’efforts pour œuvrer en urgence en vue de mettre en œuvre et en application tous les plans susceptibles d’apporter un traitement prospectif de cette tragédie.

Et ce à travers surtout l’amélioration de l’état des infrastructures et  l’augmentation du rendement du système de détection des catastrophes naturelles. Et à travers aussi le traitement sérieux du phénomène des constructions dans les lits des rivières. Et à travers les préparations précoces pour faire face aux risques potentiels à travers la mobilisation effective de toutes les capacités disponibles chez les différentes autorités publiques concernées, les institutions élues, les organisations civiles spécialisées et tout en s’inspirant des expériences internationales réussies dans ce domaine. Et ce sans oublier la mise en œuvre urgente des mesures juridiques et réglementaires relatives à l’indemnisation des victimes des catastrophes naturelles, le tout dans le cadre de la solidarité et de l’entraide entre les différentes composantes de la communauté nationale.

Par la suite, le Bureau politique a abordé le cadre juridique réglementant la question de l’interruption volontaire de grosse à la lumière du dossier en cours devant la justice et dans lequel un groupe d’individus sont poursuivis. Il appelle à clore positivement et rapidement ce dossier à travers la libération des prévenus par respect de la présomption d’innocence et d’œuvrer pour un traitement radical de la question d’avortement dans le cadre de la révision globale de l’ensemble du code pénal soumis à la Chambre des représentants, une révision qui tienne compte du progrès important réalisé par notre pays au niveau de l’arsenal juridique inspiré des droits de l’homme dans leur acception universelle ainsi qu’au niveau de la consécration des droits individuels et personnels des citoyennes et citoyens.

Le Bureau politique appelle aussi les pouvoirs et les institutions concernés dont le parquet général et le Conseil national de la presse à traiter de manière ferme les pratiques contraires à la loi et qui transgressent l’inviolabilité de la vie privée et les données personnelles des citoyennes et citoyens, des pratiques qui n’ont rien à voir avec la noble déontologie de la profession du journalisme.

Se félicite du succès du huitième congrès national de la Jeunesse socialiste, accompagne les préparatifs du deuxième congrès national du Forum Parité-Egalité et finalise le programme des congrès des sections régionales.

Par ailleurs, le Bureau politique a procédé à l’examen des dossiers en rapport avec la vie du parti et de ses organisations parallèles. C’est ainsi qu’il s’est arrêté longuement sur le succès éclatant des travaux du huitième congrès national de l’organisation de la Jeunesse socialiste et ce en présence des camarades Younes Siraj, le secrétaire général de l’organisation, Jamal Krimi Benchekroun, le précédent  secrétaire général et Redouane Zriouel, le président du huitième congrès national. En cette occasion, le Secrétaire général du parti a présenté les félicitations les plus sincères à la direction de l’organisation et à tous les jeunes militantes et militants pour le climat militant ayant régné sur le processus préparatoire du congrès et pour le sérieux ayant marqué ses travaux ainsi que pour les résolutions qui en sont issues, et qui constitueront un référentiel avancé pour les militants de l’organisation au cours des prochaines étapes dans la défense des droits politiques, économiques, sociaux et culturels des jeunes marocains.

Le secrétaire général du parti a également présenté les félicitations du Bureau politique au nouveau secrétaire général de l’organisation de la Jeunesse socialiste, le camarade Younes Siraj, rendant hommage à son parcours militant au sein des rangs du parti et de la jeunesse et exprimant la conviction du parti dans la capacité de la Jeunesse socialiste de poursuivre la marche dans un cadre uni et soudé entre l’ensemble de ses composantes, ce qui est à même de lui permettre d’accomplir convenablement son rôle militant à coté du parti et dans un cadre de complémentarité avec les missions réalisées par les autres organisations parallèles du parti.

Le Bureau politique a également abordé les préparatifs en cours du Forum Parité-Egalité pour l’organisation de son deuxième congrès national, prévu les 12 et 13 octobre 2019, insistant sur la nécessité de faire de ce congrès une occasion de relancer la mobilisation pour renforcer la lutte de notre parti et sa présence sur la scène de la défense des droits des femmes et de la cause de l’égalité.

A la fin de ses travaux, le Bureau politique a décidé de consacrer sa prochaine réunion à la finalisation du programme des congrès des sections régionales du parti, prévus au cours du mois d’octobre prochain. Il a exhorté à ce propos les membres du Bureau politique chargés du suivi des régions et les secrétaires des sections provinciales et leurs organisations à redoubler d’efforts pour créer les conditions d’organisation de congrès régionaux réussis à même de rendre l’organisation régionale du parti capable d’accompagner le chantier de la régionalisation avancée en cours dans notre pays.

(B.P du PPS)

Related posts

*

*

Top