La FMEJ appelle à s’engager dans la qualification des entreprises médiatiques

La Fédération marocaine des éditeurs de journaux (FMEJ) a appelé, vendredi, les éditeurs de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, à veiller à surmonter les obstacles, à insister sur le renforcement de l’organisation, à s’engager dans le qualification des entreprises médiatiques et le regroupement institutionnel, tout en évitant d’être indulgent quant il s’agit de la dignité des établissements de presse et des journalistes.

Dans la déclaration finale sanctionnant les travaux de l’Assemblée générale constitutive de la section de la Fédération dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la FMEJ a affirmé s’atteler sur la mise en place d’un programme d’urgence pour se pencher sur les problèmes structurels de la presse dans la région et élaborer des plaidoiries et des propositions, que ce soit pour les autorités publiques compétentes, les acteurs économiques ou encore les collectivités territoriales et les établissements publics.

Ce programme vise à renforcer la stabilité économique et entrepreneuriale de la presse dans la région, consolider son indépendance et développer ses ressources, l’aider à améliorer ses rôles locaux et régionaux, et à s’ouvrir sur la Méditerranée en contribuant au rapprochement culturel et en aspirant à renforcer les échanges, l’ouverture et la coopération entre les deux rives de la Méditerranée de manière à faire rayonner les valeurs de la paix et de la liberté, a ajouté la FMEJ.

La Fédération a salué la présence forte et qualitative des entreprises de presse dans la région, compte tenu de la participation de plus de 60 éditeurs à l’Assemblée générale, dont des éditeurs invités d’autres sections de la Fédération, appelant ainsi à prendre en compte les messages véhiculés lors de cette forte étape organisationnelle professionnelle et à répondre aux aspirations légitimes de la presse dans la région prometteuse du Nord.

La création de la section de la FMEJ dans la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima vient en application des nouvelles orientations mises en place par l’Assemblée générale extraordinaire de la fédération, le 3 juillet 2020, et intervient suite à la création de quatre autres sections dans les régions de Guelmim-Oued Noun, Laâyoune-Sakia El Hamra, Dakhla-Oued Eddahab et l’Oriental, qui reflètent le positionnement de la presse et des éditeurs en première ligne pour défendre la cause nationale.

Les éditeurs de journaux réunis à Tanger ressentent la symbolique de cette étape, cette région étant le berceau de la presse marocaine, a fait savoir la FMEJ, notant que cette responsabilité relève désormais des établissements de presse qui ont de la volonté mais qui manquent de moyens et de ressources pour réaliser leurs aspirations.

Après avoir écouté leurs confrères des autres régions, les éditeurs de journaux de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima ont mis en avant la situation que vivent les entreprises de presse dans les quatre coins du Royaume, l’évaluation de la réalité étant presque identique partout, précisant qu’elles sont vulnérables et qu’elles souffrent d’un manque de confiance avec les différents acteurs dû à des malentendus, le manque de communication et parfois même à des préjugés.

Related posts

*

*

Top