La journée mondiale du tourisme!

Comme à l’accoutumée, le 27 septembre de chaque année, la communauté du secteur célèbre la journée mondiale du tourisme. Placée sous le thème central : «Tourisme et emploi : un avenir meilleur pour tous !».

Cette commémoration vise à fluidifier l’industrie touristique avec le besoin pressant de l’employabilité des compétences. Les deux concepts unifiés, tourisme/emploi sont donc, considérées  comme une nécessite impérative. A cet effet, il convient de souligner que cette célébration traditionnelle constitue, sans doute, une opportunité en direction des divers opérateurs potentiels du domaine tant institutionnels que professionnels. A notre sens, il aurait bien fallu saisir cette occasion pour se rassembler autour une thématique ayant trait à ce mot d’ordre universel.

Tout en liant l’utile à l’agréable en ces moments seyants, les intervenants de ce secteur, toutes branches confondues, se verraient, en effet, imprégnés dans une concorde à même de rapprocher, encore plus les visions et les ambitions dans une ambiance festive et conviviale. D’autant plus que d’autres initiatives se font valoir dans le sillage de la thématique en vogue notamment l’ONMT auquel le souci se fait ressentir visiblement au niveau de la «présence digitale», à hisser et valoriser.

A ce propos, il importe de rappeler que la région Souss Massa, particulièrement sa station balnéaire mise à rude épreuve en étape transitoire, se met au diapason du développement multi-sectoriel dont le tourisme occupe une place de choix.

Les perspectives de l’expansion reposent essentiellement sur le socle du tourisme, au vu des ressources naturelles dont la destination Agadir regorge, en matière de créneaux liés au balnéaire, mais aussi au rural, à l’exotisme et au bien-être. Il s’avère aussi que, cette pièce maîtresse de l’économie régionale voire nationale est génératrice de devises, mais surtout d’emplois, parmi les jeunes fort épris de panache et de novation. En plus de son impact sociétal, véhiculaire des valeurs de par le monde, le tourisme s’érige donc en réel pourvoyeur de fonds et de faiseur de prodiges en la matière.

Un débat qui aurait dû meubler le débat profond autour de ces questionnements de haute importance, en cette journée mondiale du tourisme. «De la discussion jaillit la lumière !», dirait-on. La communauté du tourisme a grand besoin de l’échange et de la concertation sur des sujets qui la taraudent, en ces temps d’expectative. C’est, au fait, le rôle de ses structures associatives, en particulier le Conseil Régional de Tourisme (CRT) qui se doit de multiplier les rencontres consultatives en vue de tendre les passerelles d’entente et de synergie susceptibles d’impulser le secteur vers des cieux enchanteurs.

Related posts

*

*

Top