L’espoir se profile à l’horizon!

Faudrait-il se réjouir de cette éclaircie  dans la capitale du Souss, après plus de six mois de morosité ? Certainement, la sortie du tunnel se fait, petit à petit, avec la récente arrivée en grande pompe du groupe anglais à l’aéroport Al Massira d’Agadir.

Certes, en comparaison à d’autres destinations de la Méditerranée, le redressement de l’activité touristique a pris un certain retard en termes de libération du ciel national et de soutien effectif du secteur. Le souci excessif marqué d’attentisme dont les pouvoirs publics faisaient preuve s’est, en fait avéré inopportun eu égard aux exigences de l’anticipation en matière de relance de la machine du tourisme au préalable.

Mais, dit-on, mieux vaut tard que jamais ! Ainsi, dans l’une des plus belles baies de la planète, une flopée de touristes britanniques, à bord d’un appareil à bas coût Rayanair, de provenance de Manchester, vient de fouler son sol pour un nouveau baptême d’accueil.

On ne peut que saluer la ténacité des professionnels de la région qui, contre vents et marées, ont pu asseoir les conditions préventives et mettre sur pied le dispositif logistique de réception des visiteurs étrangers d’outre-mer.

A cet égard, on appréciera la mobilisation notoire des services aéroportuaires, sous la conduite du directeur de l’établissement, ainsi que l’emballement éclatant du staff du Conseil Regional de Tourisme (CRT), sous la férule de son omniprésent directeur, constamment aux aguets pour le service du secteur.

Cette arrivée du premier contingent en pleine crise pandémique, représente, en effet, une réelle lueur d’optimisme pour une continuation on ne peut plus enchanteresse. De même, les hôteliers, fortement étouffés, ont bien l’air de respirer un peu mieux, en attendant de le faire à plein mieux, dans le proche avenir.

La reprise de l’aérien aussi bien en formule low-cost qu’à travers la compagnie nationale, à des fréquences hebdomadaires soutenues en perspective, bien que jusqu’ici en état de balbutiement, conforte ce brin d’espoir qui anime actuellement les professionnels du secteur.

L’allègement des mesures barrières tend également à fortifier cet enjouement qui s’installe progressivement dans l’esprit de tout un chacun de ce domaine à la fois vital et aléatoire.

Related posts

*

*

Top