Nabil Benabdallah: «Il faut donner un souffle nouveau au processus de réformes»

Mohammed Nabil Benabdallah, SG du Parti du progrès et du socialisme (PPS), qui se trouve actuellement en Chine dans le cadre d’une mission partisane, s’est adressé via un message vidéo à la Jeunesse socialiste (JS) à l’occasion de la 6e session de son Conseil central.

Le leader du parti du Livre s’est dit fier du travail accompli par la JS, qui fait preuve, depuis toujours, d’un dynamisme soutenu et plus précisément ces dernières périodes, que ce soit à l’échelle nationale ou internationale.

En témoigne sa  brillante et remarquable participation au Festival mondial de la Jeunesse et des Étudiants à Sotchi ou au Congrès mondial connu sous l’appellation IUSY, ayant eu lieu en Afrique du Sud, a rappelé le leader du Parti du Livre.

Dans ce même ordre d’idées, le responsable du PPS a appelé les militants de la JS à continuer à assumer leurs responsabilités et à multiplier les efforts afin d’occuper les positions qui conviennent au poids de leur organisation et de s’activer davantage pour donner un nouveau coup de pouce au processus de réformes.

Le SG du PPS s’est également félicité du choix du slogan de la 6e session, «Pour que nous assumions nos responsabilités», qui est d’ailleurs, d’une forte portée symbolique, indiquant dans ce sens que tout le monde est convié à assumer ses responsabilités au service de la patrie.

Faisant allusion au communiqué du Bureau Politique du parti à l’occasion du 64e anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple, Nabil Benabdallah a souligné que le pays a besoin de s’inspirer dans toutes ses dimensions de l’esprit de cette révolution qui incarne parfaitement la symbiose entre le Roi et le peuple. Le but escompté, indique-t-il,  est celui du parachèvement de la mise en œuvre des dispositions de la Constitution 2011 et la poursuite du chantier de la construction démocratique.

Cela étant, rappelle le dirigeant progressiste, le pays a besoin d’un nouveau souffle de réformes pour instaurer une justice sociale et spatiale entre toutes les régions du Royaume.

Sur un autre registre,  Benabdallah a appelé les militants de la JS à valoriser les compétences et à faire preuve d’innovation en matière de méthodes de travail, permettant ainsi l’émergence de nouvelles élites capables de prendre les commandes, tout en les mettant en garde de sombrer dans le pessimisme.

Il est à rappeler que la séance inaugurale de la 6e session du Conseil central a vu l’organisation d’une conférence thématique autour du rôle des organisations de jeunesse des partis politiques dans le renouvellement des élites», qui a été encadrée par Karim Tej, membre du Bureau politique du PPS, Jamal Krimi Benchekroun, SG de la JS et  Abdelfattah El Belamachi, professeur des relations internationales à l’Université de Marrakech.

Khalid Darfaf

Related posts

*

*

Top