Pathé/Megarama: une guerre annoncée?

Bonne nouvelle pour les passionnés de cinéma: un nouveau multiplex ouvrira bientôt ses portes. Présent au Maroc depuis quelques mois via sa filiale Pathé Californie Casablanca (PCC), le groupe français qui exploite les salles de cinéma va réaliser son premier multiplex au quartier Californie.

Pour ce faire le groupe, connu pour ses enseignes Pathé et Gaumont, a injecté 5,5 millions de dirhams dans sa filiale marocaine, portant son capital à 6 millions de dirhams. Des fonds qui lui permettront de financer le démarrage les travaux.

Un prochain apport de fonds propres est prévu et Pathé compte aussi lever de la dette auprès d’une banque de la place. À Casablanca, le groupe cible les habitants des quartiers Californie, Bouskoura Green City, Sidi Maârouf, etc. C’est en attirant les cinéphiles qui se déplacent jusqu’au bout de la ville pour regarder un film avec leurs enfants que Pathé compte se faire une place sur le marché. Il envisage également de s’installer dans d’autres villes du Maroc, si l’expérience casablancaise réussit.

En août 2018, les rumeurs parlaient déjà d’une éventuelle association entre Pathé et le spécialiste de la distribution Marjane. L’information avait été confirmée au magazine Telquel par le PDG de Marjane Ayoub Azami. Marjane devait accompagner le développement de Pathé au Maroc à travers des salles multiplex dans les centres commerciaux Marjane. Toujours selon les médias, après le multiplex de Casablanca, un premier projet devrait être programmé dans ce sens au niveau de Marjane Hay Riad à Rabat.

Mais le Maroc n’est pas la première escale de Pathé en Afrique. Le groupe est déjà présent en Tunisie depuis décembre 2018, à travers son multiplex «Pathé Tunis City», son premier cinéma en Afrique. Afin d’étendre son activité sur le Continent, Pathé a également tenté de s’installer en Algérie. Malgré plusieurs tentatives, cette aventure-ci n’a pas été concluante. Selon un média «Alger n’est pas ouverte aux opérateurs étrangers et plus particulièrement français».

Pathé arrive sur un marché dont les revenus ne sont pas au meilleur de leur forme. Les recettes du secteur ont chuté à 73,1 MDH en 2018 contre 74 MDH en 2017. Les opérateurs présents au Maroc peinent à remplir leurs salles depuis quelques années. D’ailleurs, le nombre de visiteurs de salles de cinéma est passé de 1,7 million en 2017 à 1,6 million en 2018. Pour ce qui est du marché, Megarama se taille une part de 65,5%, suivi de Imax avec 11,7%. Pathé sera-t-il capable de se frayer un chemin dans un secteur en crise ? Le temps nous en dira plus à ce sujet.

Créé en 2001, Pathé est présent en France, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Suisse, en Belgique et en Tunisie.  Son chiffre d’affaires à fin 2018 s’élève à 872 millions d’euros, soit près de 10 milliards de dirhams. Le spécialiste en production et distribution cinématographique, mais également en exploitation de salles de cinéma, détient un parc total de 1.117 écrans. Les salles de cinéma constituent 85% de son chiffre d’affaires.

Soumayya Douieb

Related posts

*

*

Top