Bill Barr n’a pas «vu de fraude» pouvant changer le résultat de l’élection

Etats-Unis: le ministre de la Justice contredit Donald Trump

Le ministre américain de la Justice Bill Barr a déclaré ne pas avoir constaté «de fraude» suffisante pour invalider la victoire de Joe Biden à la présidentielle, contrairement aux affirmations de Donald Trump qui refuse de concéder sa défaite.

Cet ultra-conservateur de 70 ans est le premier membre de la garde rapprochée du président à prendre ses distances publiquement avec les allégations d’élection «truquée» martelées par M. Trump.

«A ce stade, nous n’avons pas vu de fraude à une échelle susceptible de changer le résultat de l’élection», a-t-il déclaré mardi dans un entretien à l’agence américaine Associated Press.

«Il y a eu des allégations de fraudes systématiques, selon lesquelles des machines auraient été programmées pour fausser les résultats des élections», a-t-il rappelé. Mais les ministères de la Sécurité intérieure et de la Justice «ont enquêté et, pour l’instant, n’ont rien trouvé pour les étayer».

A la mi-journée, mardi, Bill Barr a été aperçu à la Maison Blanche. Cette visite était «prévue» avant la publication de ses propos, a assuré sa porte-parole Kerri Kupec, sans mettre un terme aux spéculations sur un possible départ de «l’Attorney General» des Etats-Unis.

«Je suppose qu’il sera le prochain à être limogé puisque, lui aussi, dit désormais qu’il n’y a pas eu de fraude», a déclaré le chef des sénateurs démocrates Chuck Schumer.

Quatre semaines après le scrutin, Donald Trump refuse toujours de concéder sa défaite. Avec ses alliés, il a introduit des dizaines de recours en justice qui, pour la plupart, ont été rejetés par les tribunaux ou abandonnés.

Dans une série de tweets mardi après-midi, le président américain a souligné les témoignages lors d’une audition publique sur l’élection dans l’Etat du Michigan, qui a confirmé la victoire de Joe Biden.

«Les gens sont en train de dire la vérité comme jamais auparavant. De large camions transportant des milliers de bulletins frauduleux (FAUX) à un bureau de vote? TERRIBLE – SAUVEZ L’AMERIQUE!», a-t-il écrit.

Dimanche, il avait reproché au ministère de la Justice et à la police fédérale de ne pas l’aider dans son combat. «Ils sont portés disparus», avait-il dit sur la chaîne Fox News.

«Il y a une tendance croissante à utiliser le système judiciaire comme outil pour régler tous les problèmes et quand les gens sont mécontents de quelque chose, ils attendent que le ministère de la Justice débarque et +enquête+», a regretté Bill Barr.

Related posts

*

*

Top