Amazigh articles

«Il y a un vide considérable en ce qui concerne le Loutar»

«Il y a un vide considérable en ce qui concerne le Loutar»

Hamdallah Rouicha a porté le flambeau de «Loutar» après la mort de son père, Mohamed Rouicha. L’artiste en herbe a développé une passion pour l’instrument et le chant depuis sa tendre enfance. Aujourd’hui, il se produit dans diverses manifestations musicales dont le festival international des arts et de la culture «Eté des Oudayas» où il a

L’amazigh à l’heure des TIC

A l’ère des nouvelles technologies, la langue et la culture amazighes s’adaptent progressivement aux TIC. De nos jours, chaque internaute ou navigateur peut apprendre l’Amazigh. C’est pour cette raison d’ailleurs que l’IRCAM a mis à la disposition des amoureux de cette langue, une rubrique «Apprendre l’Amazighe» sur son site, comprenant des CD éducatifs, des supports

Archach et Hamdallah Rouicha illuminent l’«Eté des Oudayas»

Les groupes musicaux amazighs Archach et celui Hamdallah Rouicha ont enchanté, samedi 31 juillet, la scène du site historique du festival international des arts et de la culture «Eté des Oudayas». Archach, ce groupe mythique ayant  charmé le public depuis les années 70, en même temps que les groupes Megri et Nass El Ghiwane, n’a

Bourse: Casablanca devrait reprendre sa hausse en 2016

Les mauvais jours semblent être derrière la bourse de Casablanca. Après une année 2015 décevante, la place casablancaise devrait reprendre sa hausse en 2016. En effet, la bourse des valeurs de Casablanca parvient à clôturer les six premiers mois en territoire positif avec une variation de plus de 6% pour le Masi et plus de

5 ans déjà après sa constitutionnalisation, l’Amazigh sous la loupe de l’IRCAM

L’institut royal de la culture amazighe (IRCAM) a organisé jeudi  28 juillet à son siège à Rabat une conférence placée sous le thème : «acquis, limites et perspectives» dans le cadre de la commémoration des cinq années de constitutionnalisation de la langue amazighe. Avant 2001, la situation de l’amazigh 2001 était «critique», malgré les efforts 

L’amazighité, cinq après…

Ces temps-ci, on entamera la sixième année de la mise en Constitution de l’amazighité. Une demi-décennie est déjà écoulée. Quel apport, quel effort, quel dessein ? Des questions qui taraudent encore les populations et les élites ! L’officialisation concrète de la langue amazighe et les mécanismes d’activation, tels sont les soucis majeurs de l’après-constitutionalité de la langue amazighe. Tout d’abord,

La peinture marocaine et le tifinagh à l’honneur à l’IRCA

L‘Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM) a organisé récemment une résidence pour les artistes peintres. Le vernissage qui a eu lieu vendredi  dernier  à  l’Institut  était  le fruit  d’une collaboration entre un parterre d’artistes de plusieurs horizons et  de formations  artistiques diverses. Le public a pu ainsi apprécier des œuvres inspirées de divers courants

«Une émission dédiée à la langue et à la civilisation amazighes»

Tutlayt, qui signifie la langue en amazighe, est une nouvelle émission dédiée à l’apprentissage de la langue amazighe diffusée sur la chaine Izza (https://www.youtube.com/watch?v=r1VWHN8oVOY). Présentée en amazighe, darija marocain et quelque peu en français, cette émission se veut, selon son animateur Rachid Sifaw Elghroussi Farhan, un espace de découverte de la langue et de la

Top